Port du masque à Bruxelles: l’obligation assouplie pour les usagers du vélo et de la trottinette

Port du masque à Bruxelles: l’obligation assouplie pour les usagers du vélo et de la trottinette
Belga

Rudi Vervoort a signé ce mercredi matin l’arrêté royal imposant l’obligation du port du masque dans tous les lieux publics de la Région bruxelloise. L’arrêté souffre trois exceptions : lors de la pratique d’un sport, de l’accomplissement d’un travail physique intensif sur la voie publique, et pour les personnes porteuses d’un handicap qui ne leur permet pas le port d’un masque ou d’un écran facial.

La Région était assez claire : sauf à être dans des conditions très spécifiques d’une activité strictement sportive (avec une vitesse importante), le masque est obligatoire à vélo.

Changement de cap ce vendredi : suite aux demandes émises par les citoyens mais aussi par certaines associations, le Ministre-Président a décidé d’assouplir l’application de cette mesure pour les usagers du vélo et de la trottinette.

« Ainsi, le port du masque n’est pas obligatoire pour les cyclistes et les usagers de trottinettes lorsque ceux-ci circulent sur la voie publique et que les distances sociales peuvent être respectées. Cela signifie que chaque cycliste doit en permanence disposer d’un masque à portée de main, et qu’il/elle doit le porter si la situation le nécessite » a communiqué le cabinet.

« Lorsque vous vous arrêtez au feu rouge, et que vous êtes à proximité immédiate de piétons et d’autres cyclistes, lorsque vous traversez une voirie piétonnière, ou plus simplement lorsque vous constatez que les distances physiques de sécurité ne peuvent pas être respectées, il faudra remettre le masque », a fait savoir Rudi Vervoort.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous