Voyages à l’étranger: tout ce qu’il faut savoir avant le départ et au retour (vidéo)

Voyages à l’étranger: tout ce qu’il faut savoir avant le départ et au retour (vidéo)
AFP

Chaque jour, religieusement, le ministère des affaires étrangères met à jour ses codes couleurs pour informer les voyageurs d’où ils peuvent aller, comment ils seront reçus (avec ou sans coton-tige géant dans le nez).

Sa route vers les vacances, il ne faut pas prendre de raccourci. Le ministère des affaires étrangères définit certains pays comme étant au vert, mais il faut lire l’entièreté de sa liste pour être sûr de sa destination. Par exemple, le site explique que l’Autriche est au vert. On serait tenté d’en rester là.

Mais si l’on scrolle un petit peu, jusqu’à la case orange, on trouve tout de même, par exemple, le Land de Vienne. Avant de faire ses bagages et de prendre le large, il faut donc vérifier que la ville où l’on veut débrancher n’est pas de manière isolée dans les zones déconseillées ou interdites. À noter par ailleurs que ces restrictions ne s’appliquent qu’aux voyages non essentiels, donc touristiques.

Le seul et unique moyen d’être tenu informé avant de voyager à l’étranger est de consulter le site du ministère des Affaires étrangères.

Beaucoup de personnes confondent les conditions imposées par le pays dans lequel on se rend et celles imposées par la Belgique au retour d’un pays ou d’une région.

Le site diplomatie.belgium.be propose un tableau à double entrée. 1. « Vous souhaitez voyager vers… » = les conditions imposées par le pays pour venir sur son territoire ou les recommandations émises par la Belgique avant de se rendre dans ce pays. 2. « Vous revenez de… » = les conditions imposées par la Belgique au retour d’un pays ou d’une région en particulier.

Sur le même sujet
VacancesVoyages
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous