Accueil Société

Coronavirus: le nombre des nouveaux cas ralentit un peu mais celui des décès augmente fortement

La moyenne quotidienne des décès sur une période de sept jours est à présent de 6,4 et bondit de 96 % par rapport à la semaine précédente.

Temps de lecture: 2 min

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Belgique s’élevait à 604 cas par jour en moyenne au cours de la période des sept jours entre le 5 et le 11 août, ce qui représente une augmentation de 5 % par rapport à la période de sept jours précédente, selon les derniers chiffres mis à jour samedi matin par Sciensano. Les décès sont par contre, eux, toujours en forte augmentation (+96 %). Deux tendances qui se dessinent depuis plusieurs jours.

La hausse du nombre de nouveaux cas semble se stabiliser depuis quelques jours et même quelque peu ralentir puisqu’elle était de +9 % vendredi par rapport à la période de sept jours précédente, de +13 % jeudi, de +12 % mercredi, +11 % mardi et +16 % lundi.

Le nombre de décès dus à la Covid-19 en Belgique s’élève désormais à 9.924, soit 8 de plus par rapport au total communiqué vendredi par Sciensano. La moyenne quotidienne des décès sur une période de sept jours est à présent de 6,4 et bondit de 96 % par rapport à la semaine précédente.

Les admissions à l’hôpital continuent également d’augmenter

Les admissions à l’hôpital continuent également d’augmenter. Entre le 5 et le 11 août, il y a eu une moyenne de 32,6 admissions par jour, soit une augmentation de 47 % par rapport à la semaine précédente. Au total, 18.644 personnes ont déjà été admises à l’hôpital, dont 54,9 % se situent en Flandre, 29,7 % en Wallonie et 15,4 % à Bruxelles. La province d’Anvers et la Région bruxelloise sont les plus touchées depuis le début de la crise.

Vendredi, 310 personnes étaient à l’hôpital (+1), dont 80 en soins intensifs (+6). Parmi ces dernières, 45 (+3) étaient sous respiration artificielle.

Au total, 77.113 contaminations au nouveau coronavirus ont été constatées en Belgique, soit 922 de plus que le total arrêté vendredi. Le nombre réel de contaminations en Belgique est toutefois nettement plus élevé, car seuls les cas les plus graves étaient dépistés au début de l’épidémie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par P AR, samedi 15 août 2020, 17:27

    Statistiques intéressantes venant d'Autriche (je n'ai pas trouvé d'infos aussi claires pour la Belgique) . Dans ce pays , 728 décès du covid pour 8,9 millions d'habitants (soit 82 décès par million d'habitants , environ 10 fois moins qu'en Belgique). Données au sujet du nombre de décès covid par classe d'âge et par rapport au nombre total de personnes de cette classe d'âge (recalculé pour 100 mille personnes par classe). 0 à 44 ans : 0 pour 100000; 45 -54 ans : 2 pour 100000 ; 65-74 ans : 14 pour 100000 ; 75-84 ans : 43 pour 100000 ; plus de 84 ans : 127 pour 100000. Dans ce pays , risque (maximum car pic épidémique dépassé) de mourir du covid vu la situation actuelle si on a plus de 84 ans = environ 1 sur 1000. Si même distribution des décès en Belgique , on pourrait conclure que le risque y est 10 fois plus élévé pour les plus de 84 ans (ce qui est peu probable vu que le pic des décès est loin). Ceci illustre l'intérêt de protéger les populations les plus fragiles.

  • Posté par BEKE Eric, samedi 15 août 2020, 17:04

    Les chiffres bruts ont un sens, les pourcentages n'en ont pas beaucoup pour un nombre restreint et aucun si ce dernier est inférieur à cent.

  • Posté par Grosdent Philippe , samedi 15 août 2020, 17:00

    "Les chiffres sont aux analystes ce que les lampadaires sont aux ivrognes: ils servent bien plus d'appui que d'éclairage"...

  • Posté par Trevisan Lucio, samedi 15 août 2020, 21:23

    Jolie formule ;)

  • Posté par NICODEME CLAUDE, samedi 15 août 2020, 15:39

    @ Jean-Luc Maesen: je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait de mettre toutes statistiques et autres analyses de côté et de s'occuper des gens et que d'avoir plus de sollicitude et de compassion pour les victimes semblerait plus adéquat. Mais primo, ce sont les journaleux (dixit Renaud) qui nous submergent de stat, et autre chiffres. Et malheureusement, quand ils les tournent de telle manière a faire répandre une idée fausse, il faut le signaler. Objet de mes interventions. Quant à la sollicitude et la compassion pour les victimes, il y a maintenant et depuis quelque temps déjà beaucoup plus de victimes collatérales à la maladie: enfants et femmes maltraitées, suicides, maladies mentales, personnes basculant dans la misère, etc, etc.... et une dette qui plombera la vie de nos enfants et petits-enfants voir au-delà. Alors que, en Europe (je cite le Pr. Raoult que je crois) sur 200000 décès, la moitié avait plus de 85 ans et 90% plus de 65. On peut donc raisonnablement se demander qui sont les véritables victimes.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko