Accueil Société Enseignement

Fournitures scolaires: un coût supplémentaire pour les familles déjà affectées par la crise

Comme chaque année, la Ligue des familles enquête pour connaître le coût que représente l’école pour les familles. Pour cette édition, elle s’est concentrée sur le prix des fournitures scolaires en lien avec la crise du coronavirus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ce n’est pas une rentrée comme les autres. A cause du Covid-19 il subsiste des doutes sur la manière dont l’année scolaire va s’organiser à moyen terme. Mais une chose est sûre, l’obligation de fréquenter l’école est rétablie. Qui dit rentrée scolaire dit fournitures scolaires, et c’est bien là tout le problème. Certaines familles s’étant appauvries durant la crise, le coût des fournitures scolaires sera d’autant plus difficile à assumer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Stella Polet, mercredi 19 août 2020, 13:22

    Je me souviendrais toujours de ce que ma mère m'a dit lors de ma rentrée à la haute école alors que mon frère était encore en secondaire.... "Tu imagine? J'ai payé moins cher pour toi que pour ton frère!" (Cout de l'inscription, des livres etc. compris) Je ne trouve pas cela normal que l'enseignement non obligatoire (car les hautes études ou l'université, on n'est pas obligé d'y aller) soit moins cher que l'enseignement obligatoire... Il faut que quelqu'un m'explique...

  • Posté par Zondack Leon, lundi 17 août 2020, 13:19

    Chaque année la même litanie bien orientée médiatiquement. Mes enfants ont fait leurs primaires avec pour chacun deux cartables soit un tous les trois ans et ce,sans aucun problème. Mais ce qu'on ne dira pas dans tous ces reportages de la presse écrite ou télévisée,c'est que beaucoup de familles renouvellent chaque année tout le matériel scolaire de leurs enfants et bien souvent avec les dernières nouveautés au marketing bien ficelé. Le ponpon pour les reportages télévisés dans lesquels on ne garde que les réactions qui "conviennent" par rapport à la manière dont le journaliste (et la chaîne) veut traiter son sujet et donc qu'entend-on ? "oh oui c'est cher", "je ne m'en sors pas ou très difficilement",etc... Faire plutôt un reportage intelligent qui explique aux parents comment éviter des frais inutiles,est-ce trop demander ? de même,leur apprendre à ne pas céder à la dictature de leurs enfants mais au contraire leur donner une réponse formatrice et bien utile pour la suite de leur vie,c'est impossible ?

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 17 août 2020, 14:05

    Oui mais apprendre aux gens à réfléchir est bien trop dangereux pour certains politiques

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs