Accueil Monde France

La France serre la vis après l’aggravation de la situation sanitaire

La progression du coronavirus en France est au plus haut depuis la fin du confinement.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Plus de 3.015 nouveaux cas confirmés ces dernières 24 heures, 263 clusters en cours d’investigation, 23 départements en situation de vulnérabilité. Les Français assistent à une progression inédite du virus, depuis mai, qui se confirme encore : les chiffres de Santé publique France de samedi soir (3.300 nouveaux cas en 24 heures) avaient déjà sonné l’alarme.

Ce record, depuis le déconfinement, est en partie un effet du dépistage massif en cours chez nos voisins, mais pas seulement puisque le taux de positivité dans la population augmente régulièrement. Même si pour le moment le nombre des décès quotidiens est bien loin des heures sombres (moins de 30 par jour depuis mi-juillet, plus de 30.400 au total depuis le début de l’épidémie) et que la situation en réanimation reste stable (376 malades selon Santé Publique France).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Buda-Loeb Myriam, lundi 17 août 2020, 11:07

    Et traiter les Français de «  deletaires «  nationales,,,,c’est quoi? Les Belges,eux chaqu’un pour soi,c’est pas non plus une solution,mais tellement plus facile. ( non,je ne suis pas française « 

  • Posté par André Philippe, dimanche 16 août 2020, 23:12

    Maintenir la population dans la peur et continuer de lui faire peur pour mieux la manipuler. Un peuple qui a peur se laisse guider et ne réfléchi pas. Alors ne vous étonnez pas qu'après la délation déjà encouragée (sport national Français), vous vous verrez obligé d'accepter un "vaccin" et que celui qui le refusera (si il le peut) se verra exclu de la société. Il devra porter un signe de reconnaissance. Si cela vous rappelle les années sombres de l'occupation, demandez-vous si c'est vraiment ce monde-là que vous voulez.

  • Posté par Esquenet Alexandre, lundi 17 août 2020, 1:34

    Point Godwin atteint directement, gg.

  • Posté par Altenloh Christine, lundi 17 août 2020, 1:19

    Le commentaire de André PHILIPPE est PARFAIT ! IL EST TEMPS DE SE RéVEILLER ! De retrouver notre sang froid et de se poser les vraies questions, faire fi des cacophonies alarmistes. Il n'y a pas de seconde vague ! Lisez le texte d'un urgentiste de la PITIE SALPETRIERE qui circule partout maintenant ! Sortez vos têtes du SABLE !

  • Posté par Coulon Michel, dimanche 16 août 2020, 22:07

    En dehors des banlieues de grandes villes comme Paris et Marseille, les zones oranges françaises le sont souvent moins que la belgique même la Mayenne tant décriée donc il est possible d'y voyager contrairement au contenu de l'article et en plus, contrairement à la belgique il y a encore des zones vertes et si vous lisez les chiffres de l'ecdc c'est la belgique qu'il faut eviter

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs