Accueil Monde

Les États-Unis tentent de rassurer leurs alliés au Moyen-Orient

L’accord sur le nucléaire iranien suscite les pires inquiétudes dans le Golfe, en Israël et chez les rebelles syriens. Obama envoie ses ministres pour tenter de calmer le jeu. Une tâche délicate.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

On n’a pas fini de comptabiliser les retombées de l’accord conclu à Vienne le 14 juillet entre les principales puissances du globe et l’Iran. Cet accord sur le nucléaire iranien traduit ce 20 juillet en une résolution adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité de l’ONU n’a en effet pas été accueilli avec le même enthousiasme dans la région concernée, le Moyen-Orient, où la grogne (les pays du Golfe) et la colère (Israël) l’emportent largement. Principaux promoteurs du « deal », les Américains n’ont d’ailleurs de cesse de rassurer ces alliés pour le moins inquiets.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs