Accueil Société

Le vrai ou faux: y a-t-il autant de cas à Bruxelles que lors du pic d’avril?

La capitale est l’une des régions les plus touchées depuis plusieurs semaines. La situation est-elle aussi grave pour autant ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Le 10 août, 172 personnes ont été testées positives à Bruxelles. On approche du record de 192 cas du 17 avril. Et en traçant la courbe du nombre de contaminations quotidiennes en région bruxelloise depuis le mois de mars (voir infographie), on pourrait croire que la vague actuelle est d’ampleur équivalente à la première. Sauf que ce graphique présente une image biaisée de la réalité (nous ne le reproduisons d’ailleurs ici que dans le but d’expliquer ce biais). Fin mars/début avril, la Belgique manquait en effet de tests. Seuls les patients atteints de symptômes sévères qui se présentaient à l’hôpital étaient testés. On sait donc qu’il y a un très grand nombre de cas qui sont passés sous les radars. Aujourd’hui, les choses sont différentes : on teste les vacanciers, les personnes qui ont été en contact rapproché avec un infecté, les symptomatiques… Et oui, on en a trouvé 172 à Bruxelles lundi dernier. Mais ce chiffre est donc incomparable avec ceux de mars.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs