Accueil Monde Union européenne

Brexit: un nouveau round pour éviter le précipice en janvier

Les Européens et les Britanniques se retrouvent à Bruxelles dès ce mardi pour tenter de déterminer les contours de leur relation future. Mais les lignes rouges persistent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Ce mardi soir commence un nouvel épisode du Brexit, alors que la fin de la saison (estivale) pointant le bout de son nez, les Européens et les Britanniques espèrent conclure un accord sur les termes de leur future relation. Les textes doivent en effet être prêts pour l’automne pour leur laisser le temps d’être toilettés, traduits et ratifiés à temps.

La semaine de négociation qui s’annonce pourrait donc être prolongée sur la suivante, ont déjà prévu les institutions européennes. Cette session-ci se tiendra physiquement à Bruxelles, ce qui devrait faciliter les contacts, ces derniers mois limités aux écrans interposés, Covid-19 oblige.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 17 août 2020, 21:28

    Il ne faut pas donner aux Anglais, le beurre et l'argent du beurre, en voulant préserver des sois-disants intérêts européens (la pêche...). Si les Anglais interdisent la pêche aux bateaux français, belges et hollandais, à qui les anglais vont-ils vendre leur poisson? Ont-ils assez de bateaux? Peut-être ce serait l'occasion de sauver plus de poissons de la pêche intensive... Le saumon norvégien remplacera le saumon écossais... Laissons les partir - No Deal!

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 17 août 2020, 21:22

    Et si on laissait simplement partir les Anglais, au lieux d'essayer de les contraindre à de nouveaux accords qu'ils ne suivront jamais. L'argent trouvera toujours son chemin... Chaque accord obtenu aux Anglais va nous coûter une fortune. Ma crainte est que l'Europe se fasse rouler dans la farine par les Anglais, nos dirigeants sont assez capables de se laisser embobiner. Finalement on commerce avec la Chine ou les USA sans souci, et ils ne sont pas dans l'Union Européenne.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs