Accueil Société

Coronavirus: revalider après avoir sauvé la vie

A Erasme, la priorité des soins intensifs est toujours de sauver la vie, mais pas seulement. Depuis deux ans, un programme de suivi aide les patients et permet un accompagnement sur le long terme. Après une interruption forcée par la crise sanitaire, il vient de reprendre avec d’anciens malades Covid.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Au niveau -1 de l’hôpital Érasme à Bruxelles, l’unité de soins intensifs a retrouvé un semblant de normalité en cette journée de mi-août. Ici, les patients hospitalisés pour une infection au coronavirus se font rares et l’augmentation de cas positifs dans la capitale ne se traduit pas, pour le moment, par une hausse des admissions dans leurs services.

Mais le Covid-19 est évidemment omniprésent dans les esprits et conversations. Des mois de crise, il reste les dessins des enfants accrochés aux murs, un album photo touchant et des souvenirs derrière les visages masqués du personnel soignant. Mais pas seulement. Dans cet hôpital universitaire, un suivi post-soins intensifs, unique en Belgique, est proposé aux patients ayant séjourné au minimum cinq jours dans cette unité. Après quelques mois d’interruption forcée, le programme a repris avec d’anciens malades Covid. D’ailleurs, les cinquante patients admis aux soins intensifs pour une infection au coronavirus ont tous accepté d’y prendre part.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs