Accueil Belgique Politique

François De Smet sur la N-VA: «C’est un parti séparatiste, qui n’est pas fiable» (vidéo)

Il espère explorer d’autres pistes de négociation que celle menant aux nationalistes flamands.

Temps de lecture: 1 min

L’offre de démission des préformateurs fait réagir. Au lendemain de l’officialisation de la décision prise par Paul Magnette (PS) et Bart De Wever, François De Smet, était invité par BelRTL pour s’exprimer sur cette actualité. Le président de Défi s’en est pris de manière virulente à la N-VA. Il espère explorer d’autres pistes de négociation que celle menant aux nationalistes flamands.

« Pourquoi faudrait-il absolument négocier avec la N-VA, s’interroge-t-il. Mon parti a au moins un avantage : nous, on n’a pas changé d’avis sur la N-VA trois fois depuis un an, contrairement à d’autres. C’est un parti séparatiste, qui n’est pas fiable, c’est à cause de lui que nous sommes dans cette situation depuis la chute du gouvernement Michel. C’est un parti qui trahit ces partenaires, demandez au MR aujourd’hui ce qu’il en pense et c’est un parti qui même dans une situation gravissime comme aujourd’hui essaye de prendre une série d’avancées institutionnelles qui vont dans un seul sens. D’autres solutions sont possibles, d’autant que franchement il y a urgence. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Francois Prout, mercredi 19 août 2020, 9:23

    ...SES partenaires...

  • Posté par Bouko Christian, mardi 18 août 2020, 19:09

    "Une petite virgule rend le texte plus compréhensible " Je trouve particulièrement « piquant » qu’un président de l’ex FDF vilipende les nationalistes flamands alors que c’est le création à Bruxelles , capitale d’un pays tri-lingue , d’un Front francophone qui a permis aux idées séparatistes de se répandre en Flandre . Mon père, wallon convaincu et ne portant pas particulièrement les Flamands dans son coeur car arrêté dans sa carrière en raison de quota linguistiques , a tout de suite traité le FDF de Front des Fossoyeurs...du Brabant d'abord ,de la Belgique ensuite .

  • Posté par Bouko Christian, mardi 18 août 2020, 17:43

    Je trouve particulièrement « piquant » qu’un président de l’ex FDF vilipende les nationalistes flamands alors que c’est le création à Bruxelles , capitale d’un pays tri-lingue d’un Front francophone qui a permis aux idées séparatistes de se répandre en Flandre . Mon père, wallon convaincu et ne portant pas particulièrement les Flamands dans son coeur car arrêté dans sa carrière en raison de quota linguistiques , a tout de suite traité le FDF de Front des Fossoyeurs...du Brabant d'abord ,de la Belgique ensuite .

  • Posté par Poullet Albert, mardi 18 août 2020, 18:54

    ridicule !

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 18 août 2020, 14:19

    @ Marc Léotard. Le communisme est, pratiquement par définition, incompatible avec la démocratie. Aucun pays communiste n'a jamais existé dans la démocratie, et ceux qui existent pratiquent une répression violente de ceux qui s'aviserait à s'y opposer. Le communisme est incompatible avec la démocratie, parce qu'il impose la soumission inconditionnelle à un dogme. Le PTB est un parti communiste et donc, comme le Belang, un danger pour la démocratie.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs