Accueil Société

Pour Maggie De Block, il est «impossible de se prononcer sur le vaccin russe»

La Russie a affirmé samedi avoir produit ses premiers vaccins contre le coronavirus.

Temps de lecture: 2 min

La ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block a jugé mardi qu’il était « impossible de se prononcer » sur le développement annoncé d’un vaccin par la Russie.

La Russie a affirmé samedi avoir produit ses premiers vaccins contre le coronavirus. Le président Vladimir Poutine l’avait annoncé en grande pompe la semaine dernière, provoquant le scepticisme de la communauté internationale.

Accord avec la commission européenne

Interrogée mardi en commission de la chambre, Maggie De Block a affirmé qu’il était impossible de se prononcer sur ce vaccin. « Ni l’agence européenne ni l’AFPMS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé) n’ont reçu de demande par rapport à ce vaccin russe et personne n’a pu consulter les données sur ce vaccin », a-t-elle fait remarquer. « On ne peut pas se prononcer puisque ces données sont restées confidentielles. Il faut respecter la réglementation en vigueur », a-t-elle conclu.

Maggie De Block a rappelé l’existence d’un accord annoncé vendredi dernier entre la Commission européenne et une firme pharmaceutique, AstraZeneca, pour s’assurer de la livraison de 300 millions de doses de son vaccin contre le coronavirus. « Nous ne manquerons pas d’examiner cela », a-t-elle indiqué.

À lire aussi…

Chaque jour, depuis 5 mois, Sciensano publie les chiffres officiels sur l’évolution du Covid-19 en Belgique. Des chiffres manipulés dans tous les sens, à qui certains veulent faire dire tout et son contraire. « Le Soir » a tenté d’y voir clair. Rendez-vous ICI .

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Propronet Juste, mardi 18 août 2020, 21:48

    Impossible aussi de se prononcer sur le cas De Block!!!

  • Posté par Lombard Fernande, mardi 18 août 2020, 18:19

    Les russkofs ne sont pas enthousiasmés de partager des données confidentielles avec les européens. Comme nous sommes toujours aussi soumis à Washington, il faut les comprendre...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko