Accueil Monde Europe

Un sommet européen pour rendre son futur au peuple biélorusse

La Biélorussie entame son onzième jour de protestations, suite à la réélection controversée de Loukachenko. Le sommet extraordinaire organisé ce mercredi doit envoyer un signal politique clair.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

La pression ne cesse de grimper sur le président biélorusse Alexandre Loukachenko, qui s’agrippe au pouvoir depuis 1994. Ce mercredi, la Biélorussie fait l’objet d’un sommet, convoqué en hâte par le président du Conseil européen Charles Michel, qui réunira par téléconférence les 27 chefs d’État et de gouvernement de l’UE. À la clef : une extension des sanctions déjà décidées la semaine dernière après la répression des manifestations.

Depuis l’élection contestée du 9 août, la contestation gronde dans les rues biélorusses. Déclaré vainqueur avec 80 % des voix, Loukachenko fait face à des manifestations quotidiennes et à un mouvement de grève touchant plusieurs industries vitales à l’économie du pays. Ce mardi, veille du sommet, il a accusé l’opposition de chercher à s’emparer du pouvoir, au 10e jour de protestations.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Tanghe Michel et Fernande, mercredi 19 août 2020, 16:04

    Après avoir démocratisé l'Irak, la Syrie et la Lybie, nous avons besoin, en Europe, d'un nouveau réservoir où canaliser les peuples que nous avons libérés. Merci Donald, heureusement que tu nous guides dans nos errements. Que ferions nous sans ton pouvoir éclairé.

  • Posté par Gysen Eric, mercredi 19 août 2020, 11:05

    Et puis, les troupes russes entreront dans le pays en argumentant que des puissances étrangères tentaient de prendre illégalement le pouvoir. Un gouverneur russe sera nommé, le temps d'organiser un courant politique de rattachement à la Russie. Les européens prendront acte et oublieront leur signal politique, plus "feu follet" que signal !!

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs