Accueil Monde États-Unis

Une élection à deux vitesses, entre Trump et Biden

Dos au mur, largué dans les sondages, le président sortant joue son va-tout en écumant les Etats-clés, dans l’espoir d’offrir un contraste avantageux vis-à-vis de son rival démocrate, qui a choisi la prudence en annulant tout déplacement de campagne.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Donald Trump n’a plus une minute à perdre. A 76 jours d’une élection présidentielle tronquée par la pandémie de Covid-19, le chef de l’État sortant s’est lancé dans une tournée frénétique à travers les « swing states », cette demi-douzaine d’Etats-pivot qui scellèrent sa victoire en 2016 face à Hillary Clinton mais qui paraissent aujourd’hui en ballottage favorable à son rival Joe Biden.

Frénétique, et même parfois effrayante rhétoriquement, comme il faut s’y attendre avec le trublion de la Maison Blanche. Lundi, dans un hangar d’aviation d’Oshkosh, Wisconsin, il a déclaré à ses supporters : « Nous allons gagner 4 ans de plus. Et après cela, nous ferons encore 4 ans supplémentaires, parce qu’ils ont espionné notre campagne. Nous devrions avoir 4 ans de rab ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Stenuit Fernand, jeudi 3 septembre 2020, 13:12

    Donald , le canard boiteux , qui en est a injurier ses adversaires, et à lancer lui-mème des fake-news , est un loup aux abois qu'il faudrait museler

  • Posté par Robert Bob, mardi 18 août 2020, 19:53

    Largué dans les sondages..........dans vos rêves, Mr Maurin.....fake news . À vous lire tout est plié et en plus si la mère Obama le dit..........On verra, un peu de patience.

  • Posté par Grulois Stanislas, mardi 18 août 2020, 23:14

    Vous savez lire ? j'en doute. La seule "fake news" dans cet article est relative au nombre de décès dans ce pays. Il manque un zéro. Et ce crétin de trump est en grande partie responsable de ces 170000 morts.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs