Ligue des champions: le PSG se qualifie pour sa première finale en disposant de Leipzig (0-3, vidéos)

Le Paris Saint-Germain s’est qualifié pour sa toute première finale de Ligue des champions en écartant Leipzig (3-0) grâce à Angel Di Maria, buteur et double passeur mardi à Lisbonne, où les Parisiens défieront dimanche le Bayern Munich ou Lyon, opposés mercredi dans l’autre demi-finale.

Julian Nagelsmann a reconduit son 3-4-2 1 avec le seul Yussuf Poulsen soutenu par Daniel Olmo et Christopher Nkunku. Quant à Thomas Tuchel, il pouvait à nouveau tabler sur son trio magique avec les retours de blessure de Killian Mbappé et de suspension de Di Maria aux côtés du tonique Neymar. Le trident a directement commencé à piquer la défense allemande. Lancé par Mbappé, Neymar a déployé son pied droit juste devant Peter Gurasci qui a été sauvé par son poteau (6e). Et sur un coup franc côté gauche frappé par Di Maria, Marquinhos s’est démarqué pour placer une tête imparable pour le gardien hongrois (13e, 0-1).

Comme Leipzig commettait de nombreuses erreurs en phase d’approche, sa réaction n’a pas été percutante. Par contre, Gulasci est parfaitement sorti pour boucher l’angle devant Mbappé (16e). Il y a bien eu une incursion allemande dans la surface parisienne avec Konrad Laimer. Après avoir piégé Leandro Paredes, le milieu autrichien a centré pour Poulsen dont le tir en un temps a manqué le cadre de justesse (24e). Mais le PSG a directement recommencé à mettre les arrières de Leipzig en difficulté. Sur un coup franc excentré côté droit à 25 mètres, Neymar a pris l’extérieur du poteau (36e). Gulacsi a été moins heureux en manquant une relance que Paredes a récupérée avant de centre à Neymaer, lequel a dévié magistralement d’une madjer pour Di Maria. Au point de penalty, l’Argentin a fait le break (42e, 0-2).

À la reprise, Nagelsmann a sorti Olmo et Nkunku pour Patrik Schick et Emil Forsberg (46e) pour donner une assise plus offensive à son équipe, qui a privé le PSG de ballon pendant quelques minutes. Mais suite à une glissade de Mukiele, Di Maria a reçu le ballon côté et s’est empressé de centrer sur la tête de Bernat (56e, 0-3). Le PSG a repris les commandes des opérations et malgré ses nouveaux changements, Leipzig était dans les cordes et attendait le coup de sifflet final, tout heureux que Mbappé, Paredes ou Neymar n’ajoute pas un but à leur déconvenue.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • AFP

    Par Philippe Gerday

    Ligue des Champions

    Ligue des champions: Munich 1993 est loin pour Marseille

  • PHOTONEWS_10875570-176

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Sporting de Charleroi: Cristophe Diandy, la force tranquille

  • Verschaeren.

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Anderlecht: Yari Verschaeren poursuit le chemin vers son meilleur niveau

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous