Accueil Société

La Belgique va choisir ses vaccins

Un comité d’experts a été instauré pour conseiller le gouvernement sur les vaccins à acheter. Un premier dossier est déjà sur sa table.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Quels vaccins la Belgique va-t-elle choisir pour protéger sa population du Covid ? Même si aucun groupe pharmaceutique n’a terminé une phase 3 (la dernière phase des essais cliniques) et qu’on n’annonce pas de mise sur le marché d’un vaccin avant la fin de l’année (le cas russe excepté…), cette question s’invite d’ores et déjà à l’agenda politique. Un comité de travail chargé de conseiller le gouvernement vient d’être créé au sein de l’Agence fédérale des médicaments (AFMPS). Il regroupe des experts scientifiques, des représentants de l’AFPMS et du SPF Santé ainsi que des trois Communautés puisque la politique en matière de vaccination relève de celles-ci. Ce groupe s’est réuni pour la première fois ce mardi avec pour objectif de définir une liste de critères de choix. Ensuite, il examinera les dossiers les uns après les autres à l’aune de ces critères et remettra un avis au gouvernement. Un premier dossier est déjà sur sa table : celui du vaccin d’AstraZeneca/Université d’Oxford.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Knockaert alain, jeudi 20 août 2020, 12:26

    Des vaccins avec OGM? Je vous suggère de lire la page de Madame Michèle Rivasi, députée EELV au parlement européen ( membre du groupe d'Europe Ecologie Les Verts http://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/vaccins-ogm-cest-non

  • Posté par Nijs Eric, mercredi 19 août 2020, 21:32

    Cette decision doit etre du ressort de l’UE et Shenghen , et etre obligatoire pour tous ses ressortissants, pour pouvoir circuler au moins dans cet espace sans risques. Pour les autres ressortissants (non vaccines Shenghen) test obligatoire a la frontiere de l’espace Shenghen. Cela me parait etre du bon sens, pour eviter le lotto des couleurs actuel.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, mercredi 19 août 2020, 14:17

    Je parie que le gvt va encore acheter des vaccins inefficaces comme le million de tests covid-19 défectueux ! Bravo à nos snuls de snuls.

  • Posté par Van Keerbergen Eliane, mercredi 19 août 2020, 17:32

    oui, je crois que c'est la crainte de la majorité des citoyens , (pour mémoire l'achat des masques ) aie pauvre Belgique !

  • Posté par DELBEUCK Pierre, mercredi 19 août 2020, 13:15

    Pour conserver la confiance de la majorité de la population, qui n’est ni anti-vaccins ni complotiste, il faut effectivement de la cohérence dans les choix et également convaincre que ces choix ont bien été effectués sur la base de critères d’efficacité et de sécurité, comme le souligne dans cet article le Dr Michel Goldman. Ce propos m’amène aux réflexions suivantes : 1. Seule l’Union européenne devrait continuer 1) à faire le travail scientifique de sélection de vaccins, en variété suffisante et en commençant par ceux qui sont les plus avancés et 2) à conclure des contrats-cadre avantageux. 2. Le Dr Michel Goldman dit redouter l’incohérence dans les choix des états, qui peut miner la confiance de la population en indiquant: « Personne ne va comprendre que la France ou l’Allemagne choisisse tel vaccin et la Belgique un autre ». Or cette incohérence peut déjà se produire à deux niveaux : a) chaque Etat peut décider ou pas de faire partie d’un contrat-cadre proposé et donc du groupe d’acheteurs d’un certain vaccin. Il y aura donc probablement des choix différents selon les Etats. Si la réglementation européenne oblige à passer par des contrats-cadre, la cohérence voudrait que les 27 Etats s’engagent alors tous au minimum à en faire partie. b) Même en étant partie aux différents contrats-cadre, les Etats devront déterminer, à ce stade à titre préventif, le nombre de doses de vaccins qu’ils souhaitent commander. Les 27 états pourraient donc orienter leurs plus grandes commandes vers des vaccins différents Si l’UE conclut un contrat-cadre de 300 millions de doses pour une population européenne de 450 millions de personnes (67 %), elle a sans doute estimé le besoin sur la base de certains critères comme l’âge peut-être. Chaque Etat devrait faire une commande selon les mêmes critères. On aurait alors une Europe disposant d’un seul et même plan d’attaque. 3. Par ailleurs, l’article vise les possibles considérations politiques dans le choix des vaccins. A efficacité et sécurité égales, certains vaccins pourraient être privilégiés. Le Dr Michel Goldman précise : « Il peut bien entendu y avoir des variations à la marge, notamment sur le nombre de doses commandées pour tel ou tel vaccin de manière à favoriser ceux qui sont produits localement ». Toujours dans le souci de cohérence et de confiance de la population, il faut éviter ces considérations non-scientifiques pour le moment. Le jour où il sera clairement établi que différents vaccins sont parfaitement efficaces et sûrs, la population ne verra pas d’un mauvais œil le choix du vaccin produit localement. Sauf bien entendu si le choix du local implique de payer chaque vaccin au prix fort. L’article mentionne une offre de vaccin à prix coûtant d’environ 2,5 € par exemple chez AstraZeneca contre un prix traditionnel de 20 dollars (17 €) par exemple chez Pfizer. Acheter par exemple 8 millions de doses à Pfizer, qui produit chez nous, représenterait donc un coût de 136 millions au lieu de 20 millions soit près de 7 fois plus cher. Pour la confiance, il faudrait vraiment prouver les effets positifs sur les plans social et fiscal, de nature équilibrer un tel surcoût

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs