Accueil Culture Scènes

Pas de sorties culturelles pour les secondaires: une catastrophe de plus pour le secteur

Parmi les mesures annoncées pour la rentrée scolaire dans le secondaire, on relève l’interdiction des sorties culturelles et de la présence de tiers dans l’école, jusqu’à nouvel ordre. Le secteur culturel réagit entre colère et incompréhension.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Un coup de massue ». « Une application schizophrène des mesures sanitaires ». « Un secteur désespéré. » Les réactions étaient catastrophées, mercredi matin, suite à l’annonce par la ministre de l’Éducation Caroline Désir (PS) des contours de la rentrée dans le secondaire et notamment de « l’interdiction jusqu’à nouvel ordre à la fois des sorties culturelles et de la présence de tiers dans l’école. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par hemmer arthur, mercredi 19 août 2020, 23:38

    L'impossibilité pour la partie de la population outrée et à bout de cette dictature sanitaire d'avoir des représentants politiques courageux qui la défende et la relaie est un vrai drame démocratique.

  • Posté par hemmer arthur, mercredi 19 août 2020, 23:33

    Il y a une phrase extraordinaire dans l'interviewer : " pour les experts du Gees, était non négociable"! Au moins on a à présent l'aveu de ce dont on se doutait : ce sont les experts qui formatent la société belge et les politiques essaient au mieux de négocier.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mercredi 19 août 2020, 22:16

    C'est effectivement une mesure catastrophique. Mais celle de l'obligation pour les élèves et le profs de porter le masque toute la journée est aussi catastrophique. Et celle-là va être vécue tous les jours. Pensez-vous réellement retenir l'attention des élèves pendant toute la journée dans de telles conditions ? et pas seulement chez nos petits de 12-13 ans mais aussi chez ceux de 5ième-6ième. On peut arrêter de donner cours à midi. Et pour les profs, parler toute la journée dans un masque... enfin, la ministre se devait de prendre action et coucher des lignes dans une circulaire, c'est beaucoup plus simple que de les mettre en pratique.

  • Posté par Vermonden Christophe, mercredi 19 août 2020, 20:30

    Cette mesure est une catastrophe pour les jeunes d'abord, car la culture au sens large est une formidable porte pour trouver du sens à ce qui nous arrive. Pour le secteur de la culture, aussi, ainsi que celui de l'éducation à l'environnement. Notamment des centres qui accueillent et forment les jeunes à l'écologie scientifique. Dans un moment où la sensibilisation et la compréhension des enjeux de climat et de biodiversité sont un enjeu majeur. Dur !

  • Posté par STEINER Jean-Paul, mercredi 19 août 2020, 20:21

    "Pour les experts du Gees, c’était non négociable" , qui décide dans ce pays ? Nous sommes en pleine dictature sanitaire

Plus de commentaires

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs