Accueil Sports Football Football belge Charleroi

Le nouveau Zèbre Ribeiro Costa affiche ses ambitions: «Je veux gagner le championnat»

Arrivé au Sporting le 30 juillet dernier en provenance de Virton, Lucas Ribeiro Costa (21 ans) nous parle de ses premières semaines au Mambourg, et de ses ambitions.

Temps de lecture: 2 min

Il y a trois semaines, Lucas Ribeiro Costa s’engageait en faveur du Sporting carolo pour une durée de deux saisons (plus deux en option). « Et je me suis directement senti comme à la maison, ça s’est très bien passé. J’ai notamment pu échanger en portugais avec Joris Kayembe, ce qui m’a permis de m’acclimater », nous explique celui qui, après trois saisons dans des clubs francophones (deux à Valenciennes puis une à Virton), s’exprime très bien en français.

Mais à 21 ans, le Brésilien a encore tout à prouver même si sa deuxième partie de saison avec Virton, début 2020, l’a placé un peu plus sous le feu des projecteurs, avec au final quatre buts sur huit apparitions (dont seulement trois comme titulaire) en D1B.

« Pas de pression »

La marche à surmonter pour s’imposer chez le troisième du défunt championnat de D1A est cependant grande, mais cela ne fait pas peur au médian offensif.

« Mais je n’ai pas de pression, cette situation me va. C’est à moi de travailler, prouver et faire de bonnes choses. Je vais avancer, étape par étape, dans l’espoir de joueur le max et à titre collectif… essayer de gagner le championnat. »

Déjà porte-bonheur ?

Sorti deux fois du banc en fin de match en ce début de championnat, il avait vu systématiquement son entrée décalée de quelques minutes, son équipe ouvrant la marque à chaque fois qu’il s’apprêtait à fouler la pelouse (à Bruges et contre Ostende). « On en a encore rigolé à l’entraînement, ça fait deux fois que je m’apprête à monter et qu’on marque. Mais alors que je devais entrer pour faire la différence, la donne était différente à 1-0. »

En confiance, il n’a d’ailleurs pas hésité à s’emparer du ballon pour tirer un coup franc contre Ostende, comme il l’avait déjà fait en amical contre l’Olympic, son envoi échouant alors sur le montant. « J’ai toujours aimé tirer les coups francs et je les travaille régulièrement à l’entraînement. Si le coach m’a demandé de les tirer ? Non, c’est moi qui ai pris l’initiative. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Charleroi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb