Accueil Belgique

À Saint-Pierre, sourire et bonne volonté malgré l’afflux de victimes

L’hôpital Saint-Pierre a enclenché le plan catastrophe dès 8 heures. Les gens affluent pour des dons de sang mais les stocks sont rapidement saturés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Sciences et Santé Temps de lecture: 4 min

L’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles a déclenché vers 8 heures ce matin le plan catastrophe dit plan Mash (mise en alerte des services hospitaliers). Différentes entrées de l’hôpital sont fermées ce mardi matin. Seul l’accueil général est accessible mais la sécurité filtre les gens. Seul le personnel peut entrer. Les consultations et les visites sont annulées pour toute la journée au moins. Des gens affluent pour venir donner leur sang répondant ainsi à l’appel passé dans les médias mais vers 11 h 30 ce matin, l’hôpital Saint-Pierre n’a déjà plus besoin de donneurs. Les stocks sont à leur maximum. Le responsable de la sécurité à l’entrée ne cesse de répéter les mêmes informations : « merci beaucoup d’être venus mais nous ne prenons plus de donneurs. Si vous avez le temps, faites le tour des différents hôpitaux ou appelez le 105 ou la Croix-Rouge ». « La ligne du 105 est saturée », souffle une des personnes venues donner son sang.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs