Accueil Belgique Politique

Décès de Jozef Chovanec à l’aéroport de Charleroi: les politiciens «choqués» par le comportement des policiers

Une affaire qui a rebondi ce mercredi avec la diffusion dans la presse d’images de caméra de surveillance de cette intervention policière.

Temps de lecture: 3 min

Le Parti socialiste a demandé jeudi au ministre de l’Intérieur Pieter De Crem de faire toute la lumière sur les circonstances ayant entouré le décès, en 2018, d’un passager à l’aéroport de Charleroi-Bruxelles Sud (BSCA), après une intervention policière musclée au cours de laquelle une policière a fait un salut nazi.

L’affaire, en cours d’instruction depuis deux ans, a rebondi ce mercredi avec la diffusion dans la presse d’images de caméra de surveillance de cette intervention policière.

« Je suis, comme beaucoup, choqué par les images diffusées dans la presse. Ces comportements sont inacceptables. S’agissant de la police fédérale sous l’autorité du ministre de l’Intérieur, je demande à ce dernier (Pieter De Crem, CD&V, NDLR) de faire toute la lumière sur ces agissements », a tweeté jeudi le président du PS, Paul Magnette.

Le président de Défi, François De Smet, va dans le même sens. « Que s’est-il passé il y a deux ans à l’aéroport de Charleroi ? Il est essentiel, pour l’État de droit et pour la police elle-même, que la lumière soit entièrement faite », a-t-il commenté sur le réseau social.

Le président du CDH Maxime Prévot abonde : « Les circonstances du décès à l’aéroport de Charleroi sont interpellantes et les images particulièrement choquantes. Il est essentiel que dans un délai raisonnable on puisse avoir toute la lumière sur ce dossier. »

L’agent écartée

Au-delà de l’instruction judiciaire en cours, la police fédérale a dit prendre l’affaire très au sérieux. L’agent qui a effectué le salut hitlérien n’est plus autorisée à effectuer des services opérationnels ou à être en contact avec le public, a-t-elle décidé mercredi.

Les faits remontent au 23 février 2018 à l’aéroport de Charleroi (BSCA). Le passager de 38 ans, Jozef Chovanec, avait posé des difficultés au personnel lors de son embarquement vers Bratislava, en Slovaquie. La police fédérale aéroportuaire avait été requise pour le maîtriser, mais le passager s’était rebellé sur le tarmac.

Placé en cellule dans les locaux de la police fédérale, il s’était porté des coups violents, obligeant les policiers à intervenir de nouveau pour le maîtriser. Lors de cette opération, l’individu avait fait un arrêt cardiaque. Il était décédé quelques jours plus tard.

Selon une avocate des proches de la victime, les images montrent une policière faire un salut hitlérien et d’autres agents rire. « Un des policiers s’est appuyé sur la victime pendant plusieurs minutes », selon Me Ann Van de Steen. Le parquet de Charleroi a indiqué que l’instruction judiciaire serait bientôt terminée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 20 août 2020, 19:54

    DERAEDT Francis, on mettra votre commentaire inconséquent sur le gout de la provoc pour rester aimable. Jos Theys, l'un n'empêche pas l'autre. Il y a en effet un problème de recrutement et de formation des policiers. Il y a et vous avez bien raison de le noter un vrai gros problème dans le fait que la hiérarchie n'avait pas regardé cette incroyable vidéo (ou peut-être l'avait mise sous le tapis en espérant que la puanteur ne remonterait pas au nez du public. Un calcul grotesque qui les rend deux fois coupables). Mais je pense que le commentaire de Jean Dupont est juste aussi. Ces dernières années et pas seulement en Belgique, on libère la parole. Au nom de la conquête électoral, tout semble justifié, y compris jeter les allochtones à la vindicte. Et si aux USA (Trump), en France (Sarkozy puis Copé, puis Waucquiez) et en Belgique (Francken), les leader ne partagent pas dans la réalité et c'est heureux les délires néonazis, ils justifient et donne un vernis "dédiabolisé" aux néonazis. Et la parole se libère, se lâche et les dérapages pleuvent. Il est temps que chacun se reprenne. Et qu'on désigne les séparatistes de l'intérieur.

  • Posté par VINCENT Patrick, jeudi 20 août 2020, 15:09

    Ceci n'est que le reflet de notre société : les gens votent extréme , le discours de certains politiques, ...etc.... après on s'étonne de ce qui est arrivé. Finalement on a les responsables que l'on mérite et pour lesquels on a voté . A force de banaliser l'extrême droite , voici ce qui arrive , si les Policiers sont responsables, les politiques aussi et par conséquences les gens qui ont voté pour eux

  • Posté par DERAEDT Francis, jeudi 20 août 2020, 15:01

    Encore de la manipulation politique. Quelle honte. Respect pour la police svp.

  • Posté par Druide David, jeudi 20 août 2020, 18:29

    En effet respect pour cette chienne au salut nazi qui effectue quelques pas de danse.... DEBILE!

  • Posté par Jérôme De Greef, jeudi 20 août 2020, 16:51

    Ce n'est pas une manipulation politique mais une photo tirée d'une vidéo de caméra de surveillance. La fliquette et les autre flics semblent avoir oublié la présence de cette caméra, ce qui ne plaide pas pour leur intelligence

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une