Accueil Culture Livres

«Ecrire, c’est mettre en ordre le chaos du monde»

« Consoler Schubert », c’est une douloureuse histoire d’amour métamorphosée par la musique de Franz Schubert, par la nature de l’Ardèche du Nord et par l’écriture dépouillée et juste de Sandrine Willems.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

Dans les textes de Sandrine Willems, la fiction prenait de moins en moins de place. Devenir oiseau, finaliste du Prix Rossel 2018, mêlait de l’autobiographie et de l’essai, de la méditation et de la fiction. « Ma passion du réel ne cessait de croître », dit-elle. Sa passion des vies surtout. C’est comme ça qu’en fin de compte, elle est revenue au roman. Via la vie de sa grand-mère. Une vie condensée, modifiée, recomposée, « comme le fait un rêve », ajoute-t-elle. Et via la vie revisitée de Schubert. Avec l’intention de les fondre l’une dans l’autre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs