Accueil Société

Conseil national de sécurité: le résumé des mesures

« La prudence doit rester de mise » a expliqué Sophie Wilmès.

Temps de lecture: 2 min

Un nouveau Conseil national de sécurité (CNS) s’est tenu ce jeudi matin. Dans la foulée, Sophie Wilmès a pris la parole lors d’une conférence de presse afin de faire le point sur les nouvelles mesures.

« À partir du 1er septembre et pour une durée d’un mois, la bulle de cinq personnes restera d’application », a indiqué la Première ministre. Elle rappelle néanmoins qu’il est autorisé de voir des personnes extérieures à sa bulle en respectant alors scrupuleusement les distances de sécurité.

« Il est essentiel de pouvoir garantir à nos enfants de pouvoir reprendre l’école en toute sécurité », a également assuré Sophie Wilmès. Les différentes communautés se sont accordées vendredi dernier pour organiser une rentrée scolaire sous un régime commun « code jaune ». Cela signifie que la semaine de cinq jours de cours sera « à nouveau la norme de départ ». Un code de couleur orange pourrait être adopté dans certaines communes particulièrement touchées, ce qui imposera de prendre des mesures complémentaires.

Une augmentation du nombre de personnes pouvant se réunir lors d’événements a été décidée : 200 personnes à l’intérieur et 400 personnes à l’extérieur. Pour les enterrements, 50 personnes pourront se réunir. Le port du masque reste obligatoire dans les deux cas.

À partir du 24 août, les clients pourront de nouveau se rendre à deux dans les magasins. La Première ministre a bien insisté : deux personnes maximum. La règle des 30 minutes prendra fin également. Les magasins seront toutefois libres d’adopter des règles plus strictes.

La Première ministre a annoncé que les couples -qui ne sont pas mariés- séparés par des frontières pourront officiellement se retrouver à partir du 1er septembre. Elle a insisté pour que les personnes revenant de zones rouges se fassent tester et observent une quarantaine.

« La situation n’est ni dramatique, ni parfaite, a par ailleurs expliqué Sophie Wilmès. Nous pouvons parler d’une tendance à la stabilisation, voire à l’amélioration. Le taux de reproduction est de 0,9, un chiffre en baisse depuis les dernières mesures. » Les hospitalisations sont en hausse, « mais c’est une hausse relative, comparé à la situation du mois de mars-avril », a-t-elle précisé.

À lire aussi…

Chaque jour, depuis 5 mois, Sciensano publie les chiffres officiels sur l’évolution du Covid-19 en Belgique. Des chiffres manipulés dans tous les sens, à qui certains veulent faire dire tout et son contraire. « Le Soir » a tenté d’y voir clair. Rendez-vous ICI .

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko