Accueil Culture Musiques

Bruxelles nouveau phare de la scène musicale

Après le Palais 12 au Heysel et la salle de la Madeleine en plein centre, la Ville de Bruxelles a décidé de reprendre la gestion du Cirque royal. Cette reprise est le reflet d’une stratégie de placement de Bruxelles sur la carte musicale belge voire européenne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 7 min

Tout a commencé le 6 novembre 2014. Le collège de la Ville de Bruxelles approuve la conclusion d’une convention avec l’ASBL Parc des Expositions de Bruxelles, en abrégé Brussels Expo, ayant pour objet l’exploitation du Cirque royal.

Le 7 septembre 2015, à huis clos et en urgence, le conseil communal de la Ville prend la décision d’autoriser la Régie foncière à mettre fin à la convention de concession du Cirque royal au Botanique à l’échéance de la seconde période de 9 ans, soit au 30 juin 2017. La Ville justifie sa décision, même si elle n’y est pas obligée, par le fait qu’il faut « inclure les travaux de mise en conformité indispensables à l’exploitation du Cirque royal dans un nouveau contrat avec un nouvel exploitant ». Selon la Ville, le Botanique ne souhaite pas faire ces travaux. Selon le Bota, les modifications à réaliser doivent être prises en charge par le propriétaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs