Un avion médicalisé quitte l’Allemagne pour récupérer l’opposant russe Navalny

Un avion médicalisé quitte l’Allemagne pour récupérer l’opposant russe Navalny

Un avion médicalisé a quitté l’Allemagne vendredi matin pour aller récupérer Alexeï Navalny dans son hôpital en Sibérie où l’opposant russe est en réanimation, ont annoncé des médias allemands.

L’avion a quitté Nuremberg (sud de l’Allemagne) à 03H11 (01H11 GMT), selon le quotidien Bild.

Le président de l’ONG allemande Cinema for Peace, qui avait déjà réalisé une opération similaire avec un membre du groupe d’opposants Pussy Riot en 2018, avait précédemment assuré à l’AFP que l’hôpital berlinois de la Charité était prêt à accueillir Alexeï Navalny.

Cet opposant, l’un des critiques les plus féroces du Kremlin, se rendait de Tomsk à Moscou quand l’appareil dans lequel il se trouvait a dû faire un atterrissage d’urgence à Omsk, en Sibérie occidentale.

S’exprimant à la radio Echo de Moscou, sa porte-parole Kira Iarmych, qui voyageait avec lui, a dit être persuadée que l’opposant avait été victime d’un « empoisonnement intentionnel ».

« Les médecins font plus que tout leur possible, ils se battent vraiment pour lui sauver la vie », a déclaré aux journalistes Anatoli Kalinitchenko, le vice-directeur de l’hôpital des urgences nº1 d’Omsk où l’opposant a été admis, placé en réanimation et relié à un respirateur artificiel.

Principal opposant au Kremlin, dont les publications dénonçant la corruption des élites russes sont abondamment partagées sur les réseaux sociaux, Alexeï Navalny a déjà été victime d’attaques physiques. En 2017, il avait été aspergé d’un produit antiseptique dans les yeux à la sortie de son bureau à Moscou.

 
 
À la Une du Soir.be
  • 10897299-134
    Standard

    Au caractère, le Standard reste dans le coup

  • B9725354013Z.1_20201126081432_000+GS9H4I48L.1-0
    Société

    Comité de concertation: les thèmes qui seront abordés

  • Sophie Quoilin
    Société

    Les experts contre tout allégement du confinement

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous