Accueil Société

Vaccin anti-Covid-19: «La communication sur la sécurité jouera un rôle crucial»

L’expert belge Jean-Michel Dogné planche, pour le compte de l’Organisation mondiale de la santé, sur une série de recommandations à adresser aux Etats en matière de communication sur la sécurité des vaccins. Il estime qu’il ne faut pas cacher les incertitudes mais mettre en évidence tout ce qui est fait pour assurer le suivi de cette sécurité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Le Belge Jean-Michel Dogné, responsable du département pharmacie de l’UNamur et expert auprès de l’Agence européenne du médicament, a été nommé en début d’année membre du Comité consultatif mondial sur la sécurité des vaccins (GACVS), un groupe d’experts internationaux qui conseille l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au sein de ce comité, il se concentre plus particulièrement sur la communication autour de la sécurité des vaccins Covid.

Pourquoi la communication sur les risques est-elle si importante pour ces vaccins ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par COURARD DIDIER, dimanche 23 août 2020, 11:42

    Et si on arrêtait de s'exciter sur ce qui reste à ce jour une chimère... Un vaccin fiable et universel. Que je sache, aucun labo ne peut à ce jour se targuer d'avoir trouvé le Saint Graal et l'état d'avancement des recherches laissent plutôt présager l'émergence d'un vaccin similaire à celui de la grippe, c'est à dire moyennement efficace, à modifier chaque hiver et n'empêchant pas la mort de 300.000 à 700.000 personnes chaque année dans le monde soit un peu moins que ce qu'a fait le COVID jusqu'à présent (800.000). Alors, "wait and see"

  • Posté par G Jean Luc, samedi 22 août 2020, 9:11

    Pour décider, il faut être bien informé et ce n'est pas sur les réseaux dits sociaux qu'on trouve les bonnes infos. Pourtant, c'est là que beaucoup vont chercher.

  • Posté par Staquet Jean-marie, samedi 22 août 2020, 9:28

    Supprimons les élections et réservons le droit de vote aux gens « bien ». Vous, par exemple, c’est évident.

  • Posté par Peeters P, vendredi 21 août 2020, 19:09

    Les gens sont capables par eux-mêmes de décider si oui ou non ils veulent un vaccin sans le bourage de crâne des medias. Interrogé sur un possible vaccin, le professeur Didier Raoult a émis un doute sur son utilité. « Je ne sais pas si le vaccin aura une utilité, si la maladie reste ce qu’elle est maintenant, je ne sais pas qui va vouloir se faire vacciner pour un truc qui ne tue pas », a-t-il souligné. Pour autant, il interdit à quiconque de le qualifier d’anti-vaccin. « Le monde n’est pas divisé en deux, il n’y a pas un monde des pro-vaccin et des anti-vaccin. J’interdis à quiconque de me catégoriser pro ou anti, la vie n’est pas comme ça » a-t-il insisté.

  • Posté par Ramboux Julien, samedi 22 août 2020, 11:10

    Il n'a pas tort, pour les moins de 80 ans en bonne santé, le covid est pratiquement innofensif. Concernant leur vaccin fait à la va vite, je m'abstiendrai personnellement, leur propagande ne me fera pas changer d'avis.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs