Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: «C’était un accord solide. En soutenant le MR, l’Open VLD l’a empêché», dit Bart De Wever

Sur le site de la N-VA, Bart De Wever défend la note élaborée avec Paul Magnette. « Un accord équilibré socialement », dit-il. Et permettant « une politique fédérale tenant compte des Régions, en attendant la majorité nécessaire pour obtenir un emballage confédéral ».

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 4 min

Dans un long texte posté sur le site de la N-VA, Bart De Wever justifie, à destination de ses militants, l’accord passé avec Paul Magnette dans le cadre de leur mission avortée de préformation. Par souci de « transparence », explique-t-il. Et envie de pointer, par la même occasion, les responsables de l’échec selon lui : les libéraux, Georges-Louis Bouchez étant personnellement cité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Carnaille Cedric, dimanche 23 août 2020, 22:12

    Au départ le ps était le méchant, ensuite Paul Magnette a décidé d'accélérer la scission du pays avec l'accord de Bart de Wever. Le premier pouvait combattre le PTB, le second le Vlams Belang. On se demandra pourquoi l'ouverture des robinets financier est aujourd'hui possible alors que lors de la précédente législature il fallait économiser... Ensuite, le mr est devenu méchant et finalement c'est l'Open VLD. Quand la politique n'est rien d'autre que manipulation...

  • Posté par Moedbeck John, vendredi 21 août 2020, 20:44

    Je regrette l’énumération de citations dans cet article, sans réelle perspective, qui permette d’élever les perspectives. Il y a pourtant, à mon sens, matière à développer. A commencer par reconnaître comment en sommes-nous arrivés-là: à mon sens, la NVA qui claque la porte au gouvernement Michel ... en 2018! Depuis lors, gesticulations, élections sans lendemain, crise sanitaire d’une ampleur sans précédent, et voila le programme de la NVA « entre guillemets » sans analyse sérieuse ? J’ai lu des journalistes outre Atlantique prendre leur responsabilité avec plus de verve. S’ils ont leur souci à régler, j’ai du mal à croire qu’il n’y en ait aucun chez nous.

  • Posté par G Jean Luc, vendredi 21 août 2020, 20:42

    L'objectif de la NVA: divisé pour mieux régner. Bart est contre tout ce qui vient des autres, il pensent détenir toute la vérité.

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 21 août 2020, 20:15

    Albert Poullet, vous êtes en verve ce soir. Fleuri... @Noela Bricourt, mais plus de la moitié des électeurs flamands ont donné leur vote à des partis qui souhaitent le confédéralisme et/ou le séparatisme (CD&V-VB-NVA). Si nous voulons rester belges, nous devons tenir compte de la communauté majoritaire du pays et jusqu'à preuve du contraire, les flamands sont nettement majoritaires dans ce pays. Je ne pense pas que mettre la tête dans le sable soit la solution. Ce fut l'attitude francophone entre 2007 et 2010, avec le résultat que l'on sait.... Je pense aussi qu'une partie des électeurs des VB-NVA-CDV ne votent pas nécessairement pour cette partie là du programme mais les faits sont là, à la Chambre. Il y aurait bien une solution dont parle ici régulièrment M. Van Obberghen, faire une commission de citoyens tirés au sort. Une solution qui aurait de la gueule et qui pousseraient les Belges à dialoguer directement sur leurs institutions sans se laisser pourrir la cervelle par des politiciens nationalistes mais justement, il y a peu de chance, à vrai dire 0% de chance que la NVA et le CD&V acceptent de griller eux même leur gagne pain.

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 21 août 2020, 19:48

    Le roi des cons est bien Flamand !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs