Accueil Culture Scènes

Crise sanitaire: vers la fin d’un certain entre soi culturel?

Face à la pandémie, de nombreux projets sont sortis des sentiers battus pour faire vivre la scène hors les murs. Nous avons voulu savoir si ces démarches contribuent à toucher de nouveaux publics dans un secteur parfois suspecté d’élitisme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Au beau milieu du confinement, Jacques Livchine, pionnier du théâtre de rue, lance un pavé dans la mare. Sur les réseaux sociaux, l’artiste pose cette question volontiers provocatrice : « Au fait, à qui manque-t-on ? » Dans le même temps, les sondages se multiplient dans les médias pour savoir ce qui manque le plus à la population avec des résultats qui placent l’art loin derrière les voyages ou le shopping. Dans les annonces faites par le Conseil National de Sécurité de mars à juin, le silence est assourdissant quant à la culture. Quel virage a-t-on loupé pour être à ce point absent des préoccupations politiques se demande Philippe Kauffmann, coordinateur artistique général de Mars à Mons. Son institution s’allie aujourd’hui à deux autres structures, Latitude 50 à Marchin et le Festival de Chassepierre pour organiser une grande randonnée-débat afin de mettre en mouvement une vaste réflexion sur la place des artistes dans la société.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs