Affaire Chovanec: le groupe «Belgian Youth against Racism» prêt à manifester s’il n’y a pas de réaction politique

Affaire Chovanec: le groupe «Belgian Youth against Racism» prêt à manifester s’il n’y a pas de réaction politique
PhotoNews

Si aucune action politique n’est menée suite au décès de Jozef Chovanec à l’aéroport de Charleroi, l’organisation « Belgian Youth against Racism » a annoncé qu’elle manifestera « jusqu’à ce que le ministre de la Justice, démissionne, que les responsables soient suspendus et que le procès ait lieu en toute transparence ».

Il s’agit du groupe à l’origine des actions « Black Lives Matter » qui ont été organisées à Anvers et à Bruxelles. L’organisation réclame une enquête transparente sur l’influence de l’extrême droite et sur le racisme dans la police, notamment via la mise en place d’une commission parlementaire. Elle évoque également une réforme des structures de police, l’utilisation de « bodycams » pour tous les agents et une réforme du système disciplinaire.

« Si personne du monde politique n’entend le cri de détresse des personnes en deuil et qu’aucune réaction politique ne suit, nous serons obligés de descendre en masse dans la rue, avec des masques et un sens des responsabilités, mais avec des exigences très claires », expose le groupe, qui donne aux politiques jusqu’à mercredi. D’ici là, les commissions parlementaires de la Justice et de l’Intérieur devraient s’être penchées sur la question

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous