Accueil Société

Affaire Chovanec: «Vous ne traitez même pas un animal de cette manière», réagit son père

La famille est particulièrement choquée par les images filmées dans la cellule à l’aéroport de Charleroi.

Temps de lecture: 2 min

L’affaire Chovanec fait beaucoup parler d’elle également en Slovaquie, d’où la victime était originaire. Jozef Chovanec est décédé en février 2018 après avoir été interpellé par la police à l’aéroport de Charleroi. Selon les proches de la victime, l’attitude des policiers a eu une influence sur le décès du trentenaire.

Après son épouse, c’est son père qui a réagi dans un journal slovaque. « C’est horrible ce qu’ils ont fait à mon fils. Vous ne traitez même pas un animal de cette manière. Nous ferons tout ce qui est possible. Nous ne pouvons pas rester sans rien faire »

Le 23 février 2018 à l’aéroport de Charleroi (BSCA), Jozef Chovanec, 38 ans, avait posé des difficultés au personnel lors de son embarquement vers Bratislava, en Slovaquie. La police fédérale aéroportuaire avait été requise pour le maîtriser, mais le passager s’était rebellé sur le tarmac. Placé en cellule dans les locaux de la police fédérale, il s’était porté des coups violents, obligeant les policiers à intervenir de nouveau pour le maîtriser. Lors de cette opération, l’individu avait fait un arrêt cardiaque avant de décéder quelques jours plus tard.

L’affaire, en cours d’instruction depuis deux ans, a rebondi mercredi avec la diffusion des images de vidéosurveillance de l’intervention policière. Les proches de la victime, qui se sont constituées partie civile, souhaitent voir l’enquête avancer et considèrent que l’instruction traîne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Rousseaux , dimanche 23 août 2020, 18:42

    Et le scandale, c'est qu'en faire autant sur cette affaire deux ans et demie après est aussi cynique que de n'avoir rien fait dés le départ

  • Posté par Debrabander Jean, dimanche 23 août 2020, 9:15

    Que faire avec un chien enragé ?

  • Posté par Robert Bob, dimanche 23 août 2020, 11:58

    Voilà, si tous ces "gens " ne se rebelleraient pas systematiquement il y aurait moins de problèmes...

  • Posté par Legarou Marcel, samedi 22 août 2020, 20:10

    Ben on ne peut pas dire non plus que le gars n'était pas un fou furieux dangereux pour lui-même et pour les autres. A se demander ce qu'il avait pris comme poudre pour se cogner TOUT SEUL la gueule aux murs pendant une minute.

  • Posté par Thibaut Emile , dimanche 23 août 2020, 12:17

    Si ces un Belge qui se comporterai de la même manière dans un aéroport en Slovaquie comment eux le traiterai .je suis sur que si se Monsieur n'aurait pas fait de son genre a l'aéroport de Charleroi Sud il ne se serait pas passer .

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko