Accueil Société

Deux explosions à Anvers: une enquête en cours

Une maison avait déjà été la cible d’un tir dans la nuit de vendredi à samedi.

Temps de lecture: 1 min

Deux explosions se sont produites à Anvers aux premières heures dimanche, a confirmé la police locale. Une première explosion a eu lieu dans le district de Deurne, puis une grenade a explosé sous une voiture garée à Borgerhout. Les incidents n’ont pas fait de blessé.

Une forte détonation a retenti à Deurne vers trois heures et quart. Le laboratoire judiciaire et le Service d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs (Sedee) se sont rendus sur les lieux. « Ce n’est certainement pas une grenade, mais l’enquête se poursuit pour savoir de quoi il s’agissait exactement », explique Sven Lommaert, de la police d’Anvers.

Alors que les équipes travaillaient à Deurne, une autre explosion a été signalée à Borgerhout. Il s’agissait cette fois d’une grenade placée sous un véhicule stationné.

Une maison avait déjà été la cible d’un tir dans la nuit de vendredi à samedi dans une rue latérale, mais les faits n’ont été rapportés à la police que dans l’après-midi. Les incidents sont peut-être liés.

L’enquête sur les deux explosions et la fusillade, ainsi que leur lien éventuel avec le milieu de la drogue, est en cours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 24 août 2020, 12:11

    On s'éclate à Anvers. C'est "La Boum 3"

  • Posté par Poullet Albert, dimanche 23 août 2020, 10:39

    Il n'y pas de police dans cette ville de mafioso ?

  • Posté par Dupont Jean, dimanche 23 août 2020, 10:54

    Si, Bart en parle à Magnette comme "Ma police".

  • Posté par Dupont Jean, dimanche 23 août 2020, 9:52

    Bart va prévoir "Air Franken" pour calmer les mafias de sa ville?

  • Posté par G Jean Luc, dimanche 23 août 2020, 9:49

    une mafia règlerait-elle des comptes? mafia étrangère bien sûr, une mafia belge n'existe pas.

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko