Accueil Société Enseignement

Reconnaissance, bienveillance: de nouvelles relations entre profs et élèves

L’enseignement à distance n’a pas eu que des effets négatifs. Paradoxalement, il a aussi permis de rapprocher enseignants et élèves. Et d’explorer de nouvelles façons d’apprendre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Je suis content d’avoir de vos nouvelles. J’espère que vous allez bien, prenez soin de vous ! ». Recevoir un tel message d’un élève, Luc, enseignant à l’Institut Saint-Louis à Namur, n’aurait jamais osé en rêver en trente-six ans de carrière. Mais pendant le confinement, ce type d’attentions de la part de ses élèves de secondaire lui sont parvenues plus d’une fois.

Il en a été peu question ces derniers mois, mais le confinement n’a pas eu que des effets négatifs sur l’école. A travers des vidéoconférences, enseignants et élèves ont ouvert des fenêtres sur leurs quotidiens respectifs. Ils ont échangé leurs ressentis, leurs émotions, et se sont parfois mutuellement manqués. Certains élèves ont même découvert que sous leur casquette de prof se cachait un être humain comme les autres.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Massart Arnould, dimanche 30 août 2020, 11:53

    Même s'il est indéniable que l'enseignement à distance a encouragé les enseignants à modifier certaines de leurs méthodes, même si, ce faisant, certains d'entre-eux ont découvert de nouveaux outils qu'ils réutiliseront probablement à l'avenir, même si la situation sanitaire partagée (et non l'enseignement à distance) a contribué à ce que chacun s'intéresse davantage au bien-être de l'autre, il n'en demeure pas moins que dans de nombreux cas, l'enseignement à distance se révèle bel et bien un pis-aller vis-à-vis de l'enseignement présentiel. En effet, une grande partie du langage non verbal ne peut être communiquée à distance (regarder dans les yeux, par exemple); la proximité physique, indiquant la bienveillance du professeur qui s'intéresse et prend en charge les difficulté d'un élève, s'avère également impossible. Il faut avoir vécu quotidiennement la situation pour en prendre conscience. L'article ci-dessus ne s'intéresse malheureusement qu'à une très petite partie de la réalité vécue qui, même avérée, ne peut faire oublier toutes les difficultés et les pertes qu'a suscitées l'enseignement à distance. À trop en faire l'éloge, on risque à terme d'en venir à le préférer à d'autres formes d'enseignement. Attention aux infos vraies mais partielles!

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 24 août 2020, 18:12

    EXTRAIT :Le confinement a donc permis aux enseignants d’explorer de nouveaux modes de transmissions du savoir." REMARQUE SURPRENANTE! Le Décret Missions de 1996 a interdit la TRANSMISSION des savoirs qui devaient être construit par les élèves eux-mêmes! On en voit les résultats! LA MINISTRE désir, les aurait-elle réhabilités pour cause de covid???

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 24 août 2020, 18:06

    EXTRAIT: "Le confinement a donc permis aux enseignants d’explorer de nouveaux modes de transmissions du savoir. « On a vu des professeurs conseiller plutôt que corriger". De tous temps, les profs de maths ont demandé aux élèves de corriger SEUL, en se référant à la théorie, les contrôles, exercices, etc! Les bons ne donnent pas la solution! Ils attendu ni le confinement ni Bruno Humbeeck! Mais peut-être B.Humbeeck l'ignorait-il! Les maths sont la bête noire des étudiants en 1° bac psycho-péda!

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 24 août 2020, 17:59

    BASIQUES LES MAILS PROFS-ELEVES? L'article nous le présente comme une attitude répandue! Des questions se posent : Quel % des élèves ont envoyé un mail à un de leur prof? Le feront-ils encore à la rentrée? Pour dire quoi? L'expression écrite en français correct n'étant pas dans les habitudes des ados!

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 24 août 2020, 17:49

    BRUNO HUMBEECK : 1)L’école ne peut plus produire de brutalité pédagogique ; 2) en septembre, il ne faudra pas reprendre les matières sans se soucier du niveau des élèves, mais commencer par faire un bilan de compétences. 3)Si l’on recommence exactement comme avant, on aura une école qui enseigne mais qui n’aura rien appris. » REMARQUES : 1)Ainsi, Bruno Humbeeck nous apprend que l'école produisait des brutalités pédagogiques! Tout d'abord que signifie : "brutalité pédagogique? terme non défini même dans le dictionnaire de pédagogie!Ensuite, il est surprenant que La Ligues des familles, le Délégué au droits de l'enfant, etc n'en ait pas parlé!!!Pour que l'on en INTERDISE la reproduction, il fallait que ces faits soient graves!!!3) C'est quoi recommencer comme avant???

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs