Accueil Sports Football Ligue des Champions

Le Bayern Munich fait tomber Paris, grâce à un but de Coman, et remporte la Ligue des champions (0-1, vidéo)

Les Bavarois ont remporté leur sixième Ligue des champions grâce à un but de l’ancien parisien, Kingsley Coman.

Temps de lecture: 4 min

Le Bayern Munich a remporté la Ligue des champions en battant le PSG 1-0 en finale dimanche soir à l’Estadio da Luz de Lisbonne.

La première mi-temps voyait les deux équipes porter le danger dans le camp adverse, mais se terminer sans but. Neymar butait par deux fois sur le gardien bavarois Manuel Neuer (18e) alors qu’à l’autre bout du terrain, Lewandowski voyait sa frappe en pivot repoussée par le poteau parisien (22e) puis sa tête à bout portant stoppée par le portier Keylor Navas (31e), un temps incertain mais finalement titularisé par Thomas Tuchel.

Le Bayern ouvrait le score à la 59e minute par Kingsley Coman. Le Français ponctuait victorieusement une jolie action collective des Bavarois pour porter le Bayern aux commandes (1-0).

Ce but, le 500e du Bayern en C1, vaut de l’or puisqu’il permet au ’Rekordmeister’ d’être sacré champion d’Europe pour la sixième fois de son histoire, après 1974, 1975, 1976, 2001 et 2013. Le Bayern devient ainsi, à égalité avec Liverpool, le troisième club au palmarès de la C1 derrière le Real Madrid (13 titres) et l’AC Milan (7).

Le PSG disputait pour sa part sa première finale de Ligue des champions. Le palmarès européen du club parisien reste bloqué à une Coupe des Coupes remportée en 1996 à Bruxelles, tandis que Marseille, vainqueur de la C1 en 1993, reste pour un an au moins le seul club français champion d’Europe.

Coronavirus oblige, cette Ligue des champions s’est terminée par un Final 8 inédit au Portugal, où les matches étaient joués à huis clos sur une seule manche sur terrain neutre.

Les temps forts :

18’ : La première occasion de la partie est à mettre au crédit du PSG ! Mbappé est lancé et un trois contre trois se dessine. Il opte pour la solution Neymar d'une passe parfaitement dosée dans la course. En angle très légèrement fermé sur la gauche de la surface, le Brésilien frappe fort à ras de terre. La sphère passe entre les jambes de Neuer... mais son bras traîne derrière et il réalise finalement un arrêt exceptionnel ! Quelle occasion... et quel gardien !

22’ : Le Bayern réplique ! Depuis la gauche, Davies adresse un centre vers Lewandowski. A hauteur du point de penalty, le Polonais contrôle dos au but avant de frappe en pivot. Navas se couche sur sa droite mais est complètement battu. Le souffle parisien se coupe... mais le poteau repousse la tentative de la "scoring machine" de Bavière !

31’ : Secoué, le Bayern ne veut pas subir et reprend le commandement des opérations. Au terme d'une longue séquence offensive, Müller centre depuis l'aile droite. Au cœur de la surface, l'inévitable Lewandowski est le plus prompt pour reprendre de la tête mais Navas, vigilant, parvient à repousser sur sa ligne !

45’ : Une énorme erreur de relance munichoise profite à Mbappé qui hérite du ballon seul au milieu de la surface. Après un une-deux avec Herrera, le champion du monde, en position plus qu'idéale, frappe sans contrôle mais n'appuie pas suffisamment son tir rasant ! Neuer se couche et réalise l'arrêt ! Quelle opportunité !

59’ : Le Bayern prend les devants ! Au terme d'un nouveau travail d'approche parfaitement menée, Gnabry centre depuis la droite pour Lewandowski. La défense parisienne repousse directement sur Kimmich qui distille une offrande vers le second poteau. A la réception, Coman, oublié, place une reprise de la tête croisée qui ne laisse aucune chance à Navas ! (0-1, 59e)

61’ : Le PSG est sonné et manque d'être mis complètement ko ! Coman remporte un nouveau un contre un sur la gauche avant de centrer fort. Navas ne peut intervenir mais Kimpembe, au prix d'un geste défensif de très grande classe, enlève le ballon devant Lewandowski !

67’ : Paris esquisses une timide réaction. Di Maria tente de trouver Mbappé d'un subtil ballon dans la surface mais l'avant-centre ne parvient pas à placer de déviation.

70’ : Verratti, en renard, joue un coup franc rapidement. Di Maria travaille sur la droite avant de centrer. Marquinhos a plongé et coupe en pleine course mais le mur Neuer est encore là pour sabrer les espoirs parisiens !

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Dubray Georges, lundi 24 août 2020, 10:10

    Avant de commencer j ai vu une interview d un certain MPapé qui racontait que le PSG avec les meilleurs allait gagner car ils étaient les meilleurs. Seulement comme d habitude la langue de ces pseudos Français était bien plus grande qu' une équipe qui joue du vrai football. Pas un show de téléréalité a coup de centaines de millions. L argent ne forge pas le talent. Revenez les pieds sur terre messieurs les extraterrestres d un football de midinette.

  • Posté par Hemile Dany, dimanche 23 août 2020, 23:16

    Belle victoire d'une équipe européenne contre les mercenaires de la péninsule arabique !

  • Posté par Druide David, dimanche 23 août 2020, 22:55

    Quel bonheur de voir ces français du PSG l'avoir profondément... Comme quoi les millions des Quataris n'ont servi à rien....

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb