Accueil Monde États-Unis

États-Unis: Kellyanne Conway, conseillère de Trump, démissionne à la suite d’une série de tweets de sa fille de 15 ans

Son mari est l’un des plus virulents détracteurs du président américain.

Temps de lecture: 2 min

Kellyanne Conway, une proche conseillère du président Donald Trump connue pour ses échanges houleux avec les journalistes, a annoncé dimanche qu’elle démissionnait pour se consacrer à sa famille.

Cette conseillère en communication de 53 ans a été aux côtés de Donald Trump dès le premier jour, dirigeant la campagne de 2016 qui a catapulté le milliardaire à la Maison Blanche.

Mais les quatre dernières années passées à défendre avec acharnement le président américain, notamment sur les chaînes de télévisions, ont eu un prix pour cette femme combative qui a notamment façonné et défendu le concept de « faits alternatifs ».

Son mari, l’avocat conservateur George Conway, est ainsi l’un des plus virulents détracteurs de M. Trump, mettant en cause sa capacité mentale à diriger le pays.

Dans un communiqué, Mme Conway a annoncé qu’elle quitterait la Maison Blanche « à la fin du mois ». Cette décision « est entièrement mon choix », a-t-elle ajouté, précisant qu’elle annoncerait ses « futurs plans en temps voulu ». « Pour l’instant et pour mes enfants bien-aimés, ce sera moins de drame, plus de maman », a-t-elle ajouté.

Cette annonce est intervenue au lendemain d’un tweet de sa fille Claudia, 15 ans, qui se disait « anéantie » parce que sa mère prendrait la parole à la convention républicaine, et s’engageait à réclamer l’émancipation légale « en raison d’années de traumatismes de l’enfance et d’abus ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par COURARD DIDIER, lundi 24 août 2020, 23:51

    Elle a tenu quatre ans?? Ce n'est plus de la conviction, cela relève de la foi ou même du fanatisme.... à moins que ce ne soit un opportunisme démesuré. La vrai question serait plutôt de se demander quelles ont été les contreparties, car lorsque l'on a un certain niveau d'éducation et d'instruction, éprouver de la sympathie pour Trump relève de la manipulation intéressée.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 24 août 2020, 14:47

    Les repas de famille doivent être animés, dans la famille Conway.

  • Posté par Kabbedijk Irène, lundi 24 août 2020, 15:19

    Haha, j'allais faire exactement le même commentaire!

  • Posté par Hawkins Danielle, lundi 24 août 2020, 14:15

    Et les rats (et dans le cas présent, un gros rat) abandonnent, un par un, le navire en train de couler...

  • Posté par Bassem Philippe, lundi 24 août 2020, 13:00

    si j'ai bien compris ; si elle est brûlée après les élections, son mari vainqueur prendra le relais... c'est ce qui s'appelle ne pas mettre ses oeufs dans le même panier.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une