Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: une «exécution» qui provoque une explosion de colère

Une enquête a été ouverte lundi à Kenosha après qu’un homme noir a été grièvement blessé de plusieurs balles dans le dos par des tirs de la police. Une nouvelle bavure apparente qui a déclenché des manifestations et l’imposition d’un couvre-feu local.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Les images sont choquantes, une fois de plus, et terriblement révélatrices d’un climat racial délétère, inchangé, aux Etats-Unis. A Kenosha, dans le Wisconsin, sur les rives du lac Michigan entre Chicago et Milwaukee, un riverain a filmé dimanche soir l’interpellation d’un noir nommé Jacob Blake… et la violence effarante de deux policiers, qui lui logent soudain sept balles, tandis qu’il leur tournait le dos en pénétrant dans son véhicule.

Grièvement blessé, le père de famille âgé de 29 ans se trouvait entre la vie et la mort lundi à l’hôpital Froedtert de Milwaukee, laissant planer le spectre de nouvelles manifestations aux quatre coins des Etats-Unis, trois mois à peine après le raz-de-marée « Black Lives Matter » provoqué par la mort d’un autre noir à Minneapolis, dans le Minnesota, George Floyd.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 26 août 2020, 13:06

    Ce n'est qu'une "bavure" ? Et elle n'est qu'"apparente" ? Évidemment, selon qu'on parle de Loukachenko, dictateur de Biélorussie ou de Trump, dictateur du monde, on change de registre.

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 26 août 2020, 9:42

    Jason Blacke restera paralysé à vie. Que deviendront ses enfants, témoins de cette violence injustifiée et indéfendable ?

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 25 août 2020, 11:54

    Tirer plusieurs fois dans le dos d'un homme qui s'était interposé dans une bagarre (semble-il entre femmes) et qui regagnait son véhicule, c'est de l'assassinat pur et simple; que vont-ils inventer comme excuse pour expliquer l'inexplicable, marchait -il trop vite pour que ces policiers déjà bedonnants y voient un affront à leur posture de bouffons.

  • Posté par FREDERICK Christian, mardi 25 août 2020, 10:19

    Beaucoup de gens crient au déni de démocratie dans cette affaire. Il n'y a jamais eu de démocratie aux USA, ni ailleurs. Elle n'a jamais existé dans ce monde. Elle reste à inventer.

  • Posté par Alexandre Fabienne, mardi 25 août 2020, 11:51

    La démocratie à été inventée.... par les Grecs, il y a plus de 2.000 ans, à partir de constations d'une notion d'égalité dans la société égyptienne des pharaons. Bien sûr que le système démocrate n'est pas parfait mais il y a une progression notable de la liberté d'action des citoyens. Le jour où on arrivera à un système de gouvernement parfait est encore très loin car même parfait, il y aurait encore des citoyens pour s'y opposer.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs