Accueil Belgique

Alex, 40 ans, vit aux États‐Unis: «Les gens hurlaient»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

« Je rentrais chez moi aux Etats‐Unis, je suis entré dans l’aéroport par les portes situées à côté du Starbucks, j’ai eu le temps de faire quelques pas et une énorme explosion a retenti. Il y a eu un gros déplacement d’air, la grande verrière a volé en éclats. Une brigade militaire est arrivée, les militaires ont crié de faire demi‐tour, de sortir. On ne savait pas ce qui se passait. Les gens hurlaient. J’ai vu un homme avec le pied à moitié arraché. Mais les secours n’avaient pas le temps de s’occuper de lui. Il y avait plus urgent à l’intérieur. Dans les deux premières minutes qui ont suivi l’explosion, il y avait seulement deux ambulances et un camion de pompiers. Après tout le monde est arrivé. Les secours, les policiers, les pompiers, les militaires, ont fait un boulot impeccable, très rapidement, ils ont maitrisé la situation. On nous a dit d’aller sur le parking du Sheraton, puis de nous éloigner car c’était trop dangereux. Je n’ai pas entendu la seconde explosion. On a commencé à voir sortir les civières, certaines étaient recouvertes d’un drap blanc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs