Accueil Société

Yves Coppieters: «On a de nouveau une épidémie gérée»

Face aux indicateurs en baisse, l’épidémiologiste se veut rassurant.

Temps de lecture: 2 min

Tous les indicateurs du coronavirus en Belgique sont à la baisse, selon les données publiées mardi matin par Sciensano. Pour la première fois depuis plusieurs semaines, les décès sont en recul, de 23 %, avec une moyenne quotidienne de 7,3 entre le 15 et le 21 août. Le total depuis le début de la crise, de 9.996, s’est encore rapproché de la barre des 10.000, avec quatre décès de plus que le bilan communiqué lundi matin.

Pour le neuvième jour d’affilée, les nouveaux cas sont en recul. Il y a ainsi en moyenne 473,3 nouveaux cas positifs par jour sur la dernière période de sept jours pour laquelle on dispose de données consolidées, ce qui est 15 % inférieur à la moyenne de la semaine qui précède. Le pays totalise désormais 82.092 contaminations.

Yves Coopieters, épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, s’est exprimé à ce sujet au JT de la RTBF.

Les chiffres du jour de Sciensano sont rassurants, analyse Yves Coppieters : « Le virus circule moins dans la communauté, et le taux de reproduction dans toutes les provinces est inférieur à 1. On est de nouveau dans une épidémie gérée et plus dans une transmission de type épidémique. La transmission diminue et cela se reflète dans la population car le taux de tests positifs est aux alentours de 3 %. Cela démontre l’efficacité des gestes barrières et du respect des mesures prises, grâce à l’adhésion de la population. »

Peut-on être contaminé plusieurs fois par le coronavirus ? La réponse est oui, il y a d’ailleurs eu des cas en Belgique, aux Pays-Bas et à Hong-Kong. Mais pour le scientifique, il n’y pas de quoi céder à la panique. « Il ne faut pas s’avancer trop vite sur deux ou trois cas de réinfection. Ce virus reste tout au long de l’année. Il n’est pas saisonnier, donc on développe une immunité en continu, qui nous protège des réinfections ou au minimum des formes graves. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Istasse Bernard, mardi 25 août 2020, 16:47

    Un des très rares experts au ton modéré. Ouf ! l'Honneur est sauf.

  • Posté par Biot Philippe, mardi 25 août 2020, 16:07

    Depuis des semaines nos experts en prennent plein la figure parce qu'ils sont exigents et qu'ils parlent vrai. Que constate-t-on? Que l'Espagne est dépassée et qu'elle engage son armée sur la bataille du coronavirus. Que la France en a plein les pieds. Ici les statistiques donnent espoir.. Enfin!

  • Posté par Poels Celine , mardi 25 août 2020, 15:31

    Ce que j'aime chez Yves Coppieters c'est qu'il a toujours son éternel sourire, même pour annoncer des décès! ;-)

  • Posté par Det Ben, mardi 25 août 2020, 15:31

    question : est ce parce que les chiffres sont meilleurs/bons qu'on "gère l'épidémie" ? A la limite, on la gère depuis le début (souvent mal par manque de moyen et d'organisation) mais on ne la contrôlait/stabilisait pas. Il me semble qu'il y a une erreur sémantique. Gérer <> contrôler. Gérer ne veut pas dire contrôler. Contrôler veut sûrement dire qu'il y a gestion. Par ailleurs, est ce parce que les chiffres sont "stables" et à de bons "niveaux" qu'on la "contrôle"? Quid des fins de retour de vacances, reprise scolaire ?, météo moins favorable? Si R0 > 1, cela reviendrait à dire qu'on ne la "gère" à nouveau plus? Il y a les chiffres absolus et relatifs....et les certitudes et les inconnues. Quand il y a encore pas mal d'inconnues, je serais prudent avant d'annoncer que l'épidémie est "gérée" pardon, "sous contrôle". (?)

  • Posté par G Jean Luc, mardi 25 août 2020, 14:40

    On peut espérer que la fin des (grandes) vacances va atténuer les effets contraignants. On attend la rentrée des classes maintenant.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko