Accueil Culture Livres

Ils étaient dix, exit les petits nègres d’Agatha Christie

Le roman policier d’Agatha Christie, un des livres les plus lus et vendus au monde, change de nom, amputé du mot «nègre» dans sa version française, pour «ne pas blesser».

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Dans le roman d’Agatha Christie, Dix petits nègres, les personnages disparaissent l’un après l’autre, à la manière des couplets d’une comptine du même titre, affichée dans chacune des chambres. Le roman date de 1939. L’arrière-petit-fils de la reine du roman policier, James Prichard, estime que « nous ne devons plus utiliser des termes qui risquent de blesser : voilà le comportement à adopter en 2020. » Exit donc le mot « nègre » de la couverture. D’ailleurs, aux Etats-Unis, le livre s’appelait souvent Ten little Indians. Aujourd’hui, en anglais il s’intitule And Then There Were None, et il n’y avait plus personne, qui est le dernier vers de la chansonnette. En français, on titrera Ils étaient dix. Et Paquet publiera le livre sous ce titre le 16 septembre prochain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , jeudi 27 août 2020, 12:33

    Ridicule. La censure des oppresseurs idéologiques est appelée à s amplifier dans les années à venir. Il faut condamner le racisme sans dénaturer la réalité. Oui, il fut une époque ou la grande majorité de la population appelait les afro américains nigger, c est la réalité. C etait normal en ces temps là. Le monde a changé et ce n est plus tolérable de considérer des egaux comme des inferieurs. De là a réécrire le passé... c est plus toxique que bénéfique. L argument de l atteinte a certaines sensibilités particulières également un peu faible. L utilisé pour ce roman d Agatha est comme je le disais en début de commentaire est ridicule

  • Posté par Propronet Juste, jeudi 27 août 2020, 9:56

    Totalement ridicule. L'extrême droite a de beaux jours devant elle. Si l'on n'est pas raciste , on le devient avec de telles comportements!!!

  • Posté par Buck Annick, jeudi 27 août 2020, 8:26

    Je suis honteux, j'ai encore une bouteille de vinaigre chez moi.

  • Posté par Boumal Michel, jeudi 27 août 2020, 8:24

    The bottom of the matter is : s'il faut aller jusqu'au bout de cette pudibonderie commercialement bien pensante, l'éditeur t-il songé à rebaptiser aussi l'île sur laquelle se déroule le drame, L'île du Nègre? Par ailleurs, dans le même mouvement, il faudrait censurer tous les récits où les hommes blancs sont traités de "visages pâles", ce qui est un préjugé très douteux, vu que nous basanons tous sous le soleil. Certes, nous n'en avons pas fini avec le racisme et la xénophobie et il faut lutter sans cesse contre ces deux phénomènes. Mais ce n'est pas en gommant le passé qu'on va éradiquer le mal. Au contraire! Si "on" continue ainsi d'interdire le zwarte piet, de déboulonner des statues et, bientôt, d'interdire des livres et des films ou de plus systématiquement de les censurer, il est à craindre un vrai raz-de-marée de l'extrême-droite dans les années qui viennent.

  • Posté par Persenaire André, jeudi 27 août 2020, 1:43

    Il est FAUX de dire qu'Agatha Christie aurait renoncé au titre "Ten little niggers" dès 1940. La wikipedia.EN indique les publications anglaises suivantes : Christie, Agatha (November 1939). Ten Little Niggers. London: Collins Crime Club. OCLC 152375426. Hardback, 256 pp. First edition. Christie, Agatha (1947). Ten Little Niggers. London: Pan Books (Pan number 4). Paperback, 190 pp. Christie, Agatha (1958). Ten Little Niggers. London: Penguin Books (Penguin number 1256). Paperback, 201 pp. Christie, Agatha (1963). Ten Little Niggers. London: Fontana. OCLC 12503435. Paperback, 190 pp. Christie, Agatha (1977). Ten Little Niggers (Greenway ed.). London: Collins Crime Club. Agatha Christie, morte le 12/1/1976, n'a donc jamais connu d'autre titre que "Ten Little Niggers" pour ses éditions anglaises. Mais il est vrai que, dès la première édition américaine, le titre est And Then There Were None.

Plus de commentaires

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs