Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: la police a dressé 1.200 pv pour non-respect du port obligatoire du masque

Depuis le début la pandémie en mars dernier et jusqu’au 16 août, les forces de l’ordre de la capitale ont imposé un total de 13.000 sanctions administratives communales (SAC), ainsi que 12.820 procès-verbaux pour non-respect des diverses mesures de confinement.

Temps de lecture: 2 min

La police a déjà dressé plus d’un millier de procès-verbaux pour non-respect du port obligatoire du masque décidé mi-août par les autorités bruxelloises pour contenir la flambée de cas de coronavirus.

Entre le 12 août, jour où est entrée en application l’obligation, et le 23 août, les services de police ont rédigé un total de 1.200 procès-verbaux pour non-respect du port du masque, a indiqué mercredi le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), en commission du Parlement bruxellois.

Depuis le début la pandémie en mars dernier et jusqu’au 16 août, les forces de l’ordre de la capitale ont imposé un total de 13.000 sanctions administratives communales (SAC), ainsi que 12.820 procès-verbaux pour non-respect des diverses mesures de confinement décidées pour endiguer la pandémie.

Questionné par plusieurs députés, M. Vervoort a aussi indiqué que, pendant le confinement, le nombre de violences familiales signalées à la police avait légèrement baissé par rapport à la période pré-pandémique. En revanche, les différends familiaux ont, eux, augmenté.

Présent également mercredi devant les députés, le ministre de la Santé, Alain Maron (Ecolo) a lui indiqué que, en moyenne, quelque 600 Bruxellois rentraient chaque jour au pays en provenance de « zones rouges » (voyages en théorie interdits, mise en quarantaine et testing obligatoires).

Sur ces personnes, seules 35 % se font tester, comme elles y sont obligées. Parmi elles, seules 2 % se révèlent positives au Covid.

 

À lire aussi Porter le masque à vélo? Quid des pique-niques? Guide pratique du port du masque obligatoire à Bruxelles

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Boer Mr, mardi 1 septembre 2020, 17:15

    "Pendant le confinement, le nombre de violences familiales signalées à la police avait légèrement baissé par rapport à la période pré-pandémique." Et après le confinement Mr Vervoort ????!!!

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, jeudi 27 août 2020, 13:26

    A 250€ la contredanse cela devient une affaire juteuse et de moins en moins une question de santé publique

  • Posté par Vandenbussche Pierre, mercredi 26 août 2020, 22:53

    Et vive la politique répressive!! Plus facile de mettre un PV sur une règle simple (masque obligatoire partout) et idiote. C'est donc pour compenser le niveau d'intelligence de nos policiers qu'il a fallu mettre une règle "facile à comprendre". Y EN A DE PLUS EN PLUS MARRE. Que les politiques cessent de camoufler leur incompétence en générant une peur exagéré et en se gaussant du nombre de PV émis. HONTEUX

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 26 août 2020, 20:44

    Des milliers d'interventions, d'interpellations, sans incident notable. C'est normal.

  • Posté par NO JJ, mercredi 26 août 2020, 20:23

    "35 % se font tester", c'est un miracle. Ou un erreur de statistiques. Se faire tester alors que cela ne sert à rien... Au niveau de l'individu, puisque le traitement n'existe pas, juste une longue attente, pour mourir ensuite dans des conditions indignes.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo