Accueil Monde Union européenne

Voyage par temps de Covid-19: les zones grises des règles imposées au retour des zones rouges

Les codes couleurs pour les voyages estivaux changent quasi quotidiennement. Mais les contrôles sur les personnes qui reviennent de zones rouges sont inexistants. Cela changera vendredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

C’est arrivé. Mercredi, il ne restait plus qu’un seul pays – la Hongrie – à n’avoir aucune restriction d’entrée pour les voyageurs arrivant de Belgique ou aucune région coloriée en orange ou en rouge par les Affaires étrangères. Un nuancier qui permet de mesurer le niveau de risque Covid-19 du lieu où vous vous rendez.

En même temps que l’interdiction de se rendre dans la capitale française, annoncée mercredi, arrive un renforcement des contrôles pour vérifier que les vacanciers de retour du rouge respectent bien leurs obligations (test et quarantaine). A noter que les enfants sont aussi concernés par ces obligations, a confirmé jeudi la ministre de l'Éducation Caroline Désir, à une semaine de la rentrée scolaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Fawkes Guy, lundi 7 septembre 2020, 23:00

    Les Fake News encore en pleine propagande gouvernementale et OMSienne, applicant la stratégie de l'hystérisation. Alors que l'on sait que toutes les statistiques sur le covid sont frauduleuses (application systématique du "principe du lien épidémiologique", qui fait monter artificiellement les chiffres sur les personnes "affectées" du covid et aussi les décès, nous savons que le CDC américain dit que seul 6 % des gens testés positifs au covid sont réellement affectés par cette pathologie et éventuellement décédé DE cette pathologie. Nous sommes visiblement encore face à un article de propagande de peur qui ne sert qu'un agenda. Celui des mondialistes et des BIG Pharmas. Ce covid est un coup d'état contre les peuples et un Hold-up des entreprises pharma. http://myparistexas.com/cdc-for-6-of-the-deaths-covid-19-was-the-only-cause-mentioned/

  • Posté par Paquay France, lundi 7 septembre 2020, 8:19

    La désobéissance civile consiste à ne pas se soumettre à une loi pour des motifs idéologiques ou politiques. Mais, comment accepter que des pseudos défenseurs des libertés prennent le risque de braver des mesures élémentaires et indispensables pour contrer la propagation de ce virus imprévisible? Bien que contestataire dans l'âme, je ne me sens pas bâillonnée, au sens propre et figuré. Je ne fais que me protéger et surtout, respecter mes congénères.

  • Posté par PIERRE Philippe, mardi 8 septembre 2020, 12:10

    Non, la désobéissance civile ne consiste pas à refuser de se soumettre à une loi que l'on conteste, pour je ne sais quel motif, idéologique ou politique, et le plus souvent par prétexte parce que ça nous enquiquine... La désobéissance civile c'est refuser de se soumettre à des lois illégales, soit qu'elles ne sont pas prises avec le contrôle démocratique qui s'impose, soit, ce qui est le cas de ces interdictions de circuler sur des territoires qui ne sont pas soumis à l'autorité de la Belgique, et sur lesquels la Belgique ne peut avoir autorité sur qui que ce soit, même de nationalité belge, ou résident, parce que ces "lois" sont incompétentes juridiquement. En allant à Paris, qui est sous la seule autorité de la France, vous ne pouvez enfreindre aucune loi belge..

  • Posté par DE GRAEVE LILIANE, lundi 7 septembre 2020, 1:06

    Heureusement que les gens commencent à mesurer le ridicule de toutes ces mesures inutiles, codes couleurs qui ne tiennent pas la route, masques, bulles etc. Toutes prétextes à bouffer nos libertés. Le covid n'est plus dangereux, il a fait bien moins de morts que la grippe espagnole pour laquelle toutes ces mesures n'avaient pas été prises. Le peuple doit arrêter d'obéir à ces mesures ridicules et humiliantes qu'on lui impose en jouant sur la crainte, ça ne fonctionne plus pour la plupart et tout cela n'a aucune base légale ni scientifique.

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 5 septembre 2020, 19:41

    Il faut conserver tous les documents permettant de chiffrer le dommage matériel résultant de ces folles mesures et se grouper pour intenter ultérieurement une procédure en justice car cette sottise n’a pas de base légale.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Grèce: sur la question migratoire, le pays est sous pression européenne

La Grèce, pays de première entrée dans l’UE, a-t-elle mis les valeurs européennes de côté ? C’est la question qui est posée aux regards des révélations récentes sur les « pushbacks », les échanges de courrier à l’échelle de Bruxelles, ou encore l’audition du ministre grec des Migrations.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs