Coronavirus: plus de 200 fake news retirées des réseaux sociaux en Belgique

Coronavirus: plus de 200 fake news retirées des réseaux sociaux en Belgique
Belga

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, 450 contenus de « fake news » relatives à la crise du Covid-19 ont été signalés aux différentes plateformes de réseaux sociaux, écrit jeudi SudPresse sur la base des chiffres de la police fédérale. Parmi ces fausses informations, 237 ont fait l’objet d’un retrait.

Pendant la crise, une unité de la police fédérale chargée de la recherche sur Internet a reçu la mission de détecter ces « fake news » concernant le coronavirus. Elle travaille à l’aide de mots-clés pour les repérer.

« Lorsqu’il s’agit visiblement d’une histoire intentionnellement fabriquée en vue d’affecter la confiance des citoyens ou que le contenu vise à exploiter des vulnérabilités dans l’intention de miner les institutions publiques, ce contenu est signalé en vue d’en solliciter le retrait », explique le chef de service.

Sans définition légale, ces messages ne sont supprimés que sur base volontaire.

Selon le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem, les services ont constaté « une certaine virulence sur les médias sociaux de la part de toutes sortes de groupes ou personnes extrémistes ou terroristes », qui tentaient « de récupérer la crise pour faire passer dans leur camp d’éventuels sympathisants ».

Sur le même sujet
PoliceBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous