Accueil Monde Union européenne

La Commission européenne signe un premier contrat d’achat de 300 millions de vaccins

Le contrat entre l’exécutif européen et AstraZeneca comprend une option pour cent millions de doses supplémentaires.

Temps de lecture: 2 min

La Commission européenne a signé jeudi un premier contrat avec l’entreprise pharmaceutique britannico-suédoise AstraZeneca pour l’achat de 300 millions de doses de vaccin pour lutter contre le nouveau coronavirus, a-t-elle annoncé.

Ce contrat comprend une option pour cent millions de doses supplémentaires, a précisé l’exécutif européen, ajoutant espérer signer rapidement d’autres contrats avec d’autres sociétés pharmaceutiques.

La Commission a déjà mené des discussions préliminaires avec d’autres entreprises, comme Sanofi-GSK, Johnson & Johnson, CureVac et l’américaine Moderna, qui développent également un vaccin contre le Covid-19.

«La Commission travaille sans relâche pour fournir aux citoyens de l’UE un vaccin sûr et effectif contre le Covid-19 le plus rapidement possible. L’entrée en vigueur du contrat avec AstraZeneca est un pas en avant important à ce propos. Je m’attends à ce que nous enrichissions notre portefeuille de vaccins potentiels grâce aux contrats avec d’autres firmes pharmaceutiques et à l’engagement avec des partenaires internationaux pour un accès universel et équitable à la vaccination» contre le coronavirus, a affirmé la présidente de l’exécutif, Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué.

La Belgique s’est associée à ce projet, destiné aux Etats membres de l’UE ou à des pays tiers sous forme de dons. Si la Commission donne son feu vert au vaccin, le Plat Pays en recevra 7,5 millions de doses, pour deux administrations à 3,75 millions de personnes, a indiqué mercredi la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block, en commission de la Chambre.

Le vaccin d’AstraZeneca, développé avec l’Université d’Oxford, est d’ailleurs un partenariat avec la Française Novasep, qui produit en Belgique, à Seneffe, des vecteurs viraux. Un des éléments cruciaux de ce futur vaccin est donc produit en Belgique.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , vendredi 28 août 2020, 8:43

    Au voleur !!!

  • Posté par Peeters P, vendredi 28 août 2020, 10:51

    Et encore un chèque en blanc donner par l'Union Européenne, directement pour la fondation Bill Gates, à quand le BEXIT?

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 27 août 2020, 22:19

    Et voilà... Que le vaccin soit "administré" (terme amusant) ou pas, AstraZeneca aura tout de même sa part du gâteau, payé par qui... devinez! Comme pour les 12,5 millions de doses pour AH1N1 (+/- 80 millions en France) qui n'ont pas été utilisées mais ont bien été payées... Même sans nanoparticules ou autre invention de "sales" complotistes, nous faisons tout de même face à un scandale, à tout le moins financier: pendant que certains, indépendants, PME, HORECA, gens du spectacle seront ruinés et ne sauront plus comment joindre les 2 bouts, d'autres s'enrichiront comme Big Pharma, mais aussi les GAFAM (Bezos vient de franchir les 200 milliards de $ en fortune personnelle) et aussi les banques, assurances, etc.. qui réduiront leur personnels ou leur surface de bureau, etc... Et c'est cela qu'on veut vous vendre comme "la vie d'après" qui sera tellement mieux et superbe... J'ai 59 ans et ce monde me dégoûte de plus en plus.

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 27 août 2020, 16:07

    Si c est comme pour les masques on est sauvés

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une