Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

La fabuleuse histoire du «Trésor de la langue française»

Pour la première fois, un dictionnaire à la carte… perforée !

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Cette chronique fait régulièrement référence au Trésor de la langue française, à des titres divers : définition d’un terme, origine d’un mot, prononciation d’une forme, citations littéraires. Toutes ces informations, et bien d’autres encore, sont disponibles en ligne dans ce qui est aujourd’hui le plus important dictionnaire de la langue française pour la période postérieure à la Révolution. Sa réalisation se fonde sur une avancée technologique majeure : le traitement informatique des données textuelles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par DENONNE LOUIS, dimanche 30 août 2020, 16:39

    Précisément. A partir de "dictionarium", il eût été plus correct de dériver "dictionarique", même si ce terme n'est pas non plus très élégant. A tout prendre, pourquoi ne pas copier l'italien : "dictionaristique" ? L'ancienneté du vilain mot "dictionnairique" ne lui confère pas automatiquement d'autorité ; il faut parfois rompre avec les erreurs du passé.

  • Posté par DENONNE LOUIS, dimanche 30 août 2020, 16:39

    Précisément. A partir de "dictionarium", il eût été plus correct de dériver "dictionarique", même si ce terme n'est pas non plus très élégant. A tout prendre, pourquoi ne pas copier l'italien : "dictionaristique" ? L'ancienneté du vilain mot "dictionnairique" ne lui confère pas automatiquement d'autorité ; il faut parfois rompre avec les erreurs du passé.

  • Posté par Coets Jean-jacques, dimanche 30 août 2020, 18:17

    Donc vous préférez les plus euphoniques versions italiennes ou anglaise ! Moi aussi, et elles conservent les mêmes racines. Mais voilà, pour changer un mot en français, pour en créer un autre, il faut combattre les rigoristes, les puristes, les académique, les conservateurs, les "intellectuels parisiens", etc. Je les entends déjà : ce n'est même pas dans les dictionnaires ; c'est du belge ; pourquoi inventer un nouveau mot, .... Je préfère garder le mot façonné en 1843 et me concentrer sur le français au quotidien, pas vous ?

  • Posté par DENONNE LOUIS, samedi 29 août 2020, 13:44

    "DICTIONNAIRIQUE" : quel vilain mot ! Un lexicographe distingué ne pourrait-il imaginer un terme inspiré de nos racines gréco-romaines ?

  • Posté par Coets Jean-jacques, samedi 29 août 2020, 18:02

    Oups ! Il faut parfois apprendre à se taire... Le terme est reconnu comme nom commun et adjectif depuis près de 2 (deux !) siècles. Il est formé du suffixe -ique qui vient du ... latin (icus) et du grec (ikos), signifiant "propre à". Quant à dictionnaire, il nous vient tout droit du latin médiéval "dictionarium" et du latin tout court "dictio". Nos chères racines gréco-romaines sont donc sauves même s'il est vrai que le terme ne soit pas fort euphonique. Son pendant italien l'est bien plus "dizionaristica/co" et l'anglais quant à lui est plus concis "dictionaric". Lequel aura vos faveurs ?!

Plus de commentaires

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs