Accueil Culture

Antoine Cogniaux: «En tant que jeune comédien, sans statut d’artiste, je suis dans une position délicate»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Comment avez-vous vécu ces derniers mois, dès le moment où tout s’est arrêté ?

D’abord, avec une appréhension et une grande déception, puisque le confinement est arrivé après la première semaine de répétition d’un projet qui devait se jouer en avril, mais sans jamais penser que ça pourrait durer aussi longtemps. C’est un peu tombé comme des vacances forcées, j’ai essayé de m’agiter comme je le pouvais pour ne pas sombrer dans le marasme et l’angoisse de ces drôles de temps. On s’est démené, au début, pour ne pas rien faire, on a fait du sport, du chant, de la musique… Puis j’ai commencé à sombrer, à attendre que ça passe. Mais ça ne passait pas. J’ai essayé de travailler, d’être productif, de créer, d’écrire, d’imaginer des formes qui pourraient se faire dans les conditions corona, mais seul et à la maison, c’était très compliqué.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs