Accueil Culture Cinéma

Martin Zandvliet: «Le passé a tout à voir avec ce que nous sommes»

« Land of Mine », du réalisateur danois Martin Zandvliet, nous parle avec brio de notre époque à travers un épisode oublié de la Seconde Guerre mondiale

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 6 min

C’est en marge du festival du film de Rotterdam que nous avons discuté avec Martin Zandvliet, réalisateur danois qui venait y présenter son troisième long-métrage, le très réussi Land of Mine, qui conte l’histoire d’enfants-soldats allemands appelés à déminer les plages danoises à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Un film qui avait été remarqué au festival de Toronto et a récemment été récompensé au Festival du film de Luxembourg.

Comment avez-vous découvert cet épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs