Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: une Vivaldi à huit, mais on parle d’élections fin octobre

L’informateur royal poursuit sa mission. Il veut réunir quatre familles politiques : libéraux, centristes-chrétiens, écologistes, socialistes. Huit partis en tout : MR, VLD, CDH, CD&V, Ecolo, Groen, PS, SP.A. On n’y est pas, mais les bilatérales et les réunions entre « sherpas » continuent. On reparle d’élections fin octobre-début novembre, au cas où.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On continue. Egbert Lachaert poursuit sa mission. Le Palais indiquait vendredi qu’après avoir « fait un rapport intermédiaire au Roi » faisant état de « pourparlers constructifs en vue de la formation d’un gouvernement majoritaire », le libéral flamand reprend la route, et fera un nouveau rapport « au plus tard le 4 septembre ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 30 août 2020, 12:20

    Alors que des mesures dures et courageuses devront être prises (c'était déjà le cas avant le covid et maintenant plus que jamais), imaginer un seul instant qu'une coalition à huit réussira là où des coalitions plus homogènes ont échoué dans le passé relève de la pensée magique..

  • Posté par GILBERT francis, samedi 29 août 2020, 12:01

    Le pouvoir! c'est ça le but qui pervertit... Très juste chère Sophie mais pourquoi ne pas l'avoir susurré à l'oreille de ton président de parti? C'est vrai j'ai oublié, il n'écoute que lui en se regardant admiratif devant son miroir, son beau miroir.

  • Posté par Biot Philippe, samedi 29 août 2020, 12:57

    Rester au balcon et critiquer? Critiquer les gens qui administrent et gouvernent, eux? C'est du n'importe quoi.

  • Posté par Van Obberghen Paul, samedi 29 août 2020, 12:47

    Le pouvoir, c'est le but de tous les politiques, de gauche comme de droite. C'est au pouvoir qu'on peut faire avancer les choses dans la direction que l'on souhaite, pas sur le banc de touche. Le pouvoir corrompt, certes, mais c'est vrai de tous ceux qui sont en position de l'exercer. GLB n'est pas du tout le seul atteint.

  • Posté par Biot Philippe, samedi 29 août 2020, 11:13

    Le CD&V n'a pas intérêt à entrer dans cette tentative de coalition maintenant. Tous les partis savent que les libéraux à la manoeuvre vont faire des propositions difficilemnt acceptables pour le PS et le SPA. Autrement dit, le CD&V ne va pas lâcher ses alliés, et anciens partenaires, anciens amis, sans être certains que cette coalition a de vraies chances de réussite. Sans accord certain entre les libéraux et les PS-SPA le CD&V collera à la N-VA. ....en attendant que la N-VA et les PS-SPA reprennent la main.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs