Accueil Belgique

Le baromètre de la relance: l’e-commerce, cette planche de salut sur laquelle surfer

Tandis que les magasins non alimentaires boivent la tasse, les ventes en ligne profitent à fond de la crise sanitaire. Une opportunité de rebond ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Des magasins non alimentaires fermés durant tout le confinement, suivi d’une réouverture sous strictes conditions, dont le port du masque et l’obligation – levée, puis rétablie puis levée une seconde fois ce 24 août – de se rendre non accompagné dans les commerces et pour une durée maximale de 30 minutes. Sans compter la peur de fréquenter des lieux publics densément peuplés comme les artères commerçantes et les shopping centers… Tout cela explique pourquoi les Belges se sont adonnés comme jamais aux achats en ligne avec livraison à la maison ou retrait rapide en points de vente.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, samedi 29 août 2020, 13:35

    Les flamands ont vidé la Wallonie de son économie, ils en ont aujourd'hui la maîtrise politique, aujourd'hui, la Wallonie ne représente plus rien... Il reste une échelle à tirer et tout sera dit !

  • Posté par G Jean Luc, samedi 29 août 2020, 9:57

    Suis-je le seul à sentir une tendance flamande dans cet article, intervenants et nommés? il n'y a donc quasi rien en wallonie?

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs