Accueil Société

Coronavirus en Belgique: les décès continuent de diminuer

Sciensano a relevé une diminution des décès de 57 % par rapport à la semaine précédente.

Temps de lecture: 1 min

Entre le 20 et le 26 août, il y a eu en moyenne 437 contaminations au nouveau coronavirus par jour, soit une baisse de 15 % par rapport à la période de référence de sept jours précédents, selon les chiffres actualisés dimanche matin par l’Institut de Santé publique Sciensano.

Le nombre de contaminations en Belgique s’élève désormais à 84,599, contre 83.952 auparavant.

Sciensano fait également part d’une moyenne de 4,1 décès par jour, soit une diminution de 57 % par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 9.891 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Filleul Stéphane, dimanche 30 août 2020, 18:32

    Je vous rejoins, M. Maesen. Qu'auraient fait vos contradicteurs à la place de nos gouvernements ? Ne pas écouter la majorité des experts et rejoindre le club des éclopés formé par le Royaume-Uni, les USA, le Brésil...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 30 août 2020, 13:43

    Et pour compléter la réflexion sur nos libertés "perdues" : [https://www.lalibre.be/debats/opinions/et-si-les-mesures-prises-pour-combattre-le-virus-n-etaient-pas-des-restrictions-a-notre-liberte-mais-plutot-l-expression-de-celle-ci-5f492b829978e2322f31df10]

  • Posté par Hans José, dimanche 30 août 2020, 11:39

    @ JL Maesen Vous ne vous sentez pas pris en otage mais vous ne pouvez pas vous déplacer comme vous voulez. Vous ne vous sentez pas pris en otage, mais vous ne pouvez côtoyer d'autres personnes que de façon limitée. Vous ne vous sentez pas pris en otage mais vous ne pouvez presque plus assister à aucun spectacle. Vous ne vous sentez pas pris en otage, mais vous ne pouvez pratiquer votre sport favori que de façon limitée. Vous ne vous sentez pas pris en otage, mais notre économie est au bord de la faillite. Vous ne vous sentez pas pris en otage, mais des secteurs entiers sont à l'arrêt. Etc. Etc. Libre à vous de ne pas vous sentir pris en otage, moi en tout cas je me sens privé de liberté.

  • Posté par Hans José, dimanche 30 août 2020, 15:35

    Pour le bien-être commun ! Vous êtes sûr ?? Moi pas.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 30 août 2020, 13:29

    Entre être privé (partiellement, et le plus provisoirement possible je l'espère) de certaines libertés individuelles (pour le bien être commun tout de même), et être "pris en otage", il y a une marge. Désolé.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko