Accueil Monde États-Unis

Affaire Jacob Blake: un mort lors d’une manifestation à Portland

Les tirs ont eu lieu à 20h45 locales environ dans le centre-ville, a indiqué ensuite la police dans un communiqué, ajoutant qu’une enquête pour homicide était en cours.

Temps de lecture: 2 min

Une personne a été tuée par un tir samedi à Portland (Oregon, nord-ouest des Etats-Unis) au moment où des heurts opposaient des manifestants antiracistes et des partisans de Donald Trump, a indiqué dimanche la police locale.

Portland a été l’épicentre des fréquentes manifestations contre les violences policières aux Etats-Unis depuis la mort de George Floyd, un quadragénaire noir mort asphyxié sous le genou d’un policier blanc, en mai dernier. Ce mouvement a été ravivé quand Jacob Blake, un autre Afro-Américain, a été grièvement blessé par des tirs de la police à Kenosha (Wisconsin).

Selon des medias locaux, une « caravane de plusieurs centaines de voitures » conduites par des partisans du président Donald Trump s’était également rassemblée dans le centre de la ville de Portland.

La police locale a signalé sur twitter « des violences entre manifestants et contre-manifestants » et indiqué que « des policiers sont intervenus et ont procédé dans certains cas à des arrestations ».

La police n’a cependant pas précisé si les tirs qui ont fait une victime étaient directement liés aux manifestations.

Les tirs ont eu lieu à 20h45 locales environ dans le centre-ville, a indiqué ensuite la police dans un communiqué, ajoutant qu’une enquête pour homicide était en cours.

Des policiers « ont entendu des tirs venant du quartier (.) et ont trouvé sur place une victime touchée par balle à la poitrine », indique le communiqué.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par G Jean Luc, dimanche 30 août 2020, 10:43

    " ... au moment où des heurts opposaient des manifestants antiracistes et des partisans de Donald Trump ... " pourrait-on conclure que les partisans de Trump sont les racistes ?

  • Posté par Georis Olivier, dimanche 30 août 2020, 11:49

    Si par partisans de Trump vous faites référence à ces groupes constitués très majoritairement de blancs, armés et équipés comme des milices, se déplaçant d'un état à l'autre......alors oui, je pense qu'il sont constitués de suprémacistes blancs racistes.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Reportage L’étrange campagne kamikaze de Liz Cheney dans l’Ouest américain

La Républicaine Liz Cheney joue mardi sa réélection à la Chambre américaine des représentants dans le Wyoming. Mais, dans le « Cowboy State », l’antitrumpiste passe pour une Washingtonienne distante, obsédée par sa propre étoile. Ce qui, d’après les sondages, fait pencher la balance en faveur de Harriet Hageman, candidate inconnue entrée en lice sous la bannière vengeresse de Donald Trump.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une