Accueil Culture Livres

L’Intime Festival en prière littéraire

Le Covid-19 a envoyé le festival de Namur dans deux églises. Un choix qui a plu aux fans de lectures. C’est que la littérature, c’est sacré.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Je suis hyperheureuse », lance Isabelle à l’issue de la lecture-spectacle de Philippe Jaenada et Véronique Fournier. « Avec mon amie, on espérait bien que ce festival se tienne. Pour qu’on puisse découvrir de nouveaux auteurs. Jaenada, je le connais et je l’apprécie, mais ce qui nous pousse ici, c’est le plaisir de la découverte. »

« On voit le titre d’une lecture, on ne connaît pas et on est surprise », renchérit son amie Jacqueline. « Voir le titre d’un roman et en entendre un extrait, ce n’est pas du tout la même chose. C’est aussi ça, la surprise. Et puis lire soi-même et écouter lire, c’est très différent, il y a d’autres émotions qui passent. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs