Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Alaphilippe s’offre l’étape et retrouve le maillot jaune: ce qu’il faut retenir de la 2e étape du Tour de France

Coup double pour Julian Alaphilippe: le Français a remporté la deuxième étape du Tour de France, dimanche à Nice, et a retrouvé le maillot jaune porté quatorze jours l’an passé.

Temps de lecture: 3 min

Deux cols de 1re catégorie et plus de 3.000 m de dénivelé positif dès la 2e étape, voilà qui est plutôt inhabituel. Un cadeau empoisonné, surtout au vu des dégâts causés par l’ouverture pluvieuse de la veille. Autant dire que la Promenade des Anglais n’attendait pas un second sprint massif et que Kristoff allait devoir céder le maillot jaune.

Un scénario plutôt convenu voyait une offensive de huit hommes démarrer d’entrée, Sagan en habitué et Trentin se disputant le sprint bonification placé très tôt, l’Italien coupant ensuite son effort. Au sein du peloton, les coureurs d’UAE Emirates dictaient le tempo, tant dans la montée du Col de la Colmiane que du Col de Turini.

L’armada Jumbo Visma prenait le relais dans une descente redoutable et redoutée avant de hausser l’allure, assumant son nouveau rôle d’équipe à suivre. La jonction opérée au pied du Col d’Eze, l’ascension n’apportait d’autre info que celle de la sérénité de Van Aert et de ses équipiers.

L’attaque attendue et espérée des puncheurs dans l’ultime obstacle du jour, le Col des Quatre Chemins, venait des jambes d’un Alaphilippe explosif, contré par le Suisse Hirschi, Adam Yates recollant ensuite. Le trio n’allait pas être revu, parti pour se disputer le gain de l’étape et de la tunique en or.

Le Français attendait les 200 derniers mètres pour lancer le sprint et résister au retour puissant d’Hirschi, s’offrant du même coup la victoire du jour et un maillot jaune qu’il avait porté jusqu’à la 19e étape l’été dernier. Un nouveau coup de panache qui fera le plus grand bien au moral chez Deceuninck-Quick Step !

L’homme du jour

Il ne s’était pas encore imposé cette saison, certains estimant déjà que le Julian Alahilippe actuel n’était pas celui de l’an dernier. La réponse aux interrogations et aux critiques, il l’a apportée en appuyant sur les pédales, avec le résultat que l’on sait.

L’équipe du jour

Même si cela ne lui a rien rapporté, la formation Jumbo Visma ne s’est pas dérobée, elle a pris la course en main à la manière des Ineos lors des années précédentes. En dépit des chutes et des stigmates de la veille, Roglic, Dumoulin et consorts ne se cachent pas : de bon augure pour la suite.

10883611-115

Le Belge du jour

Greg Van Avermaet confirme que sa condition suit une courbe ascendante. Bien calé dans la roue des favoris, il a franchi les cols sans encombre pour venir régler le peloton sur la Promenade des Anglais, 4e à un souffle du trio victorieux.

10883611-148-G7LGIRT2V.1

Le battu du jour

Daniel Martinez a chuté et concédé pus de 3.30 sur la ligne d’arrivée. Récent vainqueur du Dauphiné Libéré, le Colombien d’Education First devra sans doute se mettre au service de son compatriote Uran.

Le chiffre du jour

15. Après 14 journées en 2019, Julian Alaphilippe portera le maillot pour la 15e fois ce lundi sur la route de Sisteron.

L’image du jour

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb