Accueil Léna

Maîtresses et argent de poche: comment le magot suisse de Juan Carlos s’est envolé

Les 100 millions de dollars déposés à Genève par l’ex-roi d’Espagne ont financé une vie secrète faite de maîtresses, d’appartements de luxe et de gros retraits en liquide.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

Cadeaux somptueux, comptes secrets et maîtresses entretenues à grands frais : ce cocktail détonant a causé la disgrâce de Juan Carlos Ier, qui s’est exilé début août aux Emirats arabes unis. Le roi émérite a justifié son départ d’Espagne par « les répercussions publiques que génèrent certains événements passés de ma vie privée ». Une allusion au scandale causé par les 100 millions de dollars (84 millions d’euros) que lui a offerts le roi d’Arabie saoudite en 2008, dont la Tribune de Genève et 24 Heures ont révélé l’existence en mars dernier.

Qu’est-il advenu de cet argent ? Les documents issus de l’enquête judiciaire ouverte à Genève pour « blanchiment aggravé » nous l’apprennent aujourd’hui. Ils dévoilent la vie d’opulence que le roi d’Espagne a voulu cacher à ses sujets durant son règne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Cahen Guy, samedi 5 septembre 2020, 12:51

    Il faut réquisisionner l'argent des familles régnantes européennes et l'a distribuer aux CPAS

  • Posté par Breyne Jean, jeudi 3 septembre 2020, 13:42

    mais qu'en pense Stéphane Bern ?

  • Posté par Martin Roland, samedi 5 septembre 2020, 13:37

    hahahahaha

  • Posté par Casier Etienne, mercredi 2 septembre 2020, 11:14

    Croustillant ! Rien d'étonnant, le sexe et l'argent sont les deux forces qui guident notre monde ;-)

  • Posté par El Mariachi, mardi 1 septembre 2020, 23:07

    Il me semble que la justice devrait aussi s'intéresser aux donateurs ou corrupteurs, c'est selon. Et toute entité corruptrice devrait être bannie de tout marché dans l'UE.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs